Laissez tomber le livret A, le livret d’épargne populaire devient bien plus intéressant

Temps de lecture : 2 minutes

On ne présente plus le Livret A, ce placement très répandu qui permet de placer une épargne de précaution. Mais lorsque ce dernier est plein, vous tourner vers d’autres options est indispensable à la diversification de vos placements. Le livret d’épargne populaire (LEP) gagne en intérêt et mérite que nous nous y attardons.

Un taux de rémunération bien plus avantageux

Depuis plusieurs mois, les titulaires d’un LEP bénéficient d’un taux de rémunération de 6%, soit bien plus que la plupart des autres supports en vente dans l’Hexagone. Nous vous rappelons d’ailleurs que le taux de rémunération du Livret A avoisine actuellement les 2,5%.

Si vous cherchez à obtenir un meilleur rendement que celui offert par le Livret A sans bloquer vos économies pendant une longue période, le LEP dont le taux de rémunération est de 6% apparaît comme une solution adaptée.

Lisez aussi : Livret A : pourquoi vous pourriez changer d’avis à son sujet !

Lire aussi  la dégringolade des grandes marques continue dans la grande distribution. Les GMS mettent en avant leurs propres labels selon M-E Leclerc

Le plafond du LEP désormais relevé

Ce 1er octobre, le plafond du LEP a été augmenté, permettant aux épargnants de déposer davantage d’argent sur leur compte. Cela accentue encore l’intérêt de ce placement face à un Livret A dont le plafond est déjà très vite atteint pour ceux qui cherchent à mettre de côté.

D’autres placements possibles à envisager

Parmi les placements à envisager également, notons le compte à terme qui peut rapporter jusqu’à 3%, mais nécessitant de bloquer l’argent pendant une certaine période. Vous avez également l’assurance-vie, produit d’épargne complet, mais conseillé de le garder au moins 8 ans.

Si le LEP s’affiche comme une alternative intéressante au Livret A, se pencher sur les autres placements disponibles sur le marché est fondamental. Le compte à terme, par exemple, peut rapporter un peu plus de 3% à condition d’accepter de bloquer le capital en question pendant une durée déterminée.

Vous avez aussi l’assurance-vie, un produit d’épargne très complet, mais nous vous conseillons de le conserver au minimum 8 ans pour profiter pleinement de ses avantages fiscaux.

Adapter son épargne face à l’inflation

Précisons que dans le contexte actuel où l’inflation oscille entre 5% et 6%, diversifier les placements et chercher les options les plus rentables afin de limiter l’érosion de votre patrimoine est de mise. C’est pour cette raison que le LEP, avec son taux attrayant de 6%, se présente comme une option sérieuse face à la hausse des prix.

Lire aussi  Le Punch de Nöel : la recette parfaite et facile à préparer en avance pour les fêtes de fin d'année
laissez-tomber-le-livret-a-le-livret-d-epargne-populaire-devient-bien-plus-interessant

Faire le bon choix en matière d’épargne

Pour bien épargner, nous vous conseillons avant tout d’évaluer vos besoins, vos objectifs et votre tolérance au risque. Nous vous rappelons aussi de bien vous renseigner sur les différents produits d’épargne disponibles sur le marché afin d’optimiser votre portefeuille et maximiser vos rendements.

Si le Livret A reste un incontournable pour votre épargne de précaution, ne négligez pas les autres solutions de placement telles que le livret d’épargne populaire, qui offre actuellement un taux de rémunération bien supérieur aux autres supports.

Vous ne devriez pas manquer : L’automatisation de l’épargne : découvrez comment économiser sans y penser !

Face à l’inflation et dans un souci de diversification, nous vous recommandons d’ouvrir un LEP si vous êtes éligible et à explorer d’autres alternatives pour optimiser votre épargne.

Partagez cet article avec vos amis!