Crédits immobiliers en 2024 : Les nouvelles qui vont tout changer !

Temps de lecture : 2 minutes

Le taux d’usure correspond au taux maximum légal auquel les établissements bancaires sont autorisés lorsqu’ils accordent un prêt. Il a connu plusieurs modifications depuis février 2023, avec une révision mensuelle temporaire jusqu’à début 2024.

Nous ne manquerons pas de mentionner deux points essentiels concernant le taux d’usure. D’une part, côté calcul, ce taux est déterminé par la Banque de France pour chaque trimestre et diffère selon le type de crédit, son montant et sa durée.

D’autre part, côté Impact, cette mesure a pour objectif de faciliter l’accès au crédit immobilier pour les ménages, tout en protégeant les emprunteurs contre les pratiques abusives des banques. La hausse du taux d’usure a rendu les crédits immobiliers plus accessibles à certains ménages, mais son coût global sera plus élevé pour les emprunteurs…

Réforme des retraites et son incidence sur le crédit immobilier

Cette réforme est entré en vigueur le 1er septembre 2023. Elle inclut une modification de la pension minimum, une prise en compte des carrières longues et une contribution sociale généralisée (CSG) pour les revenus du capital. Ces changements risquent d’impacter directement les ménages désirant contracter un crédit immobilier en termes d’éligibilité et de capacité d’emprunt.

Lire aussi  Les meilleures applications pour suivre votre budget et économiser efficacement.
credit-immobilier-en-2024-les-nouvelles-qui-vont-tout-changer

Dans ce contexte, la réforme des retraites pourrait amener certaines banques à ajuster leurs critères d’octroi de prêts immobiliers, rendant potentiellement plus difficile l’accès au financement pour certaines catégories de la population.

Le prêt à taux zéro (PTZ) prolongé après 2024

Ce dispositif a été initialement mis en place en 1995 pour aider les ménages modestes à accéder à la propriété. Le PTZ devait s’achever en 2023, mais le gouvernement a finalement décidé de le prolonger après 2024. Voici de plus amples informations à ce sujet :

  • Simulation : Les primo-accédants peuvent bénéficier d’un prêt sans frais de dossier ni intérêts.
  • Conditions : Pour être éligible, respecter des conditions de ressources et ne pas avoir été propriétaire au cours des deux années précédant la demande de PTZ est indispensable.
  • Location et travaux : Le logement peut être soumis à des obligations en termes de location et de réalisation de travaux si nécessaire.
  • Logement ancien : Dans certains cas, utiliser le PTZ pour acquérir un logement ancien avec ou sans travaux est possible.

Notons que cette prolongation constitue une opportunité supplémentaire pour les ménages modestes souhaitant accéder à la propriété.

Un environnement en constante évolution

Les crédits immobiliers en 2024 connaissent de nombreuses évolutions. Entre la modification du taux d’usure, la réforme des retraites et la prolongation du PTZ, les ménages doivent s’adapter à un paysage financier en mutation.

Lire aussi  2023 : les bénéficiaires de l'AAH face à un dilemme pour la Prime de Noël

Cette période de bouleversements offre également de nouvelles opportunités pour les emprunteurs bien renseignés et vigilants. Les futurs acquéreurs devront suivre attentivement l’évolution de ces mesures pour optimiser au mieux leur projet immobilier.

Les sujets d’économie vous intéresse ? Nous avons écrit un article pour expliquer pourquoi votre taxe foncière va grimper en flèche !

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire