Taxe ou redevance d’enlèvement des ordures ménagères : pourquoi votre taxe foncière va grimper en flèche !

Temps de lecture : 3 minutes

Outre une hausse de la taxe foncière, les propriétaires immobiliers vont également subir, cette année, une augmentation conséquente de leur taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Un impôt local qui, adossé à la taxe foncière, vient financer la collecte des déchets ménagers. Cette mauvaise nouvelle était attendue et elle s’est confirmée dans une étude menée par le cabinet FSL, spécialiste des finances locales, sur les 192 villes de plus de 40.000 habitants que compte l’Hexagone. Il en ressort que les taux de TEOM progressent, en moyenne, de 2,2% en 2023 par rapport à l’année précédente.

Pourquoi cette augmentation ?

Plusieurs raisons expliquent cette hausse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères :

  • L’inflation galopante : avec la reprise économique suite à la crise sanitaire, l’inflation a augmenté rapidement, impactant ainsi les coûts de collecte et traitement des déchets.
  • La hausse des prix de l’énergie : les communes françaises dépensent plus pour la collecte et la valorisation de leurs déchets en raison de la hausse des coûts de l’énergie, notamment ceux liés au carburant et à l’électricité.
  • La revalorisation de la valeur locative cadastrale : cette année, la note va considérablement s’alourdir pour certains propriétaires, avec une augmentation moyenne de 3,4% de la valeur locative cadastrale du logement.

L’impact sur les différentes agglomérations françaises

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul si vous constatez une augmentation nette de la TEOM sur votre taxe foncière. Si les chiffres au niveau national n’ont pas encore été dévoilés, le cabinet Finances et stratégies locales a compilé avant l’été les taux de la TEOM dans les 200 agglomérations les plus importantes du pays. Adossée à la taxe foncière, elle est acquittée par 85 % des foyers Français, les autres étant soumis à la REOM (Redevance d’enlèvement des ordures ménagères), une redevance qui comporte une part incitative encourageant les comportements vertueux.

Lire aussi  Comment les changements économiques de la semaine impactent votre portefeuille

Taxe ou redevance d’enlèvement des ordures ménagères : pourquoi votre taxe foncière va grimper en flèche !

Que pouvez-vous faire face à cette hausse ?

Face à la hausse de la TEOM, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vérifier le calcul de votre taxe : Assurez-vous que les informations figurant sur votre avis d’imposition sont exactes, notamment en vérifiant les éléments pris en compte dans le calcul de la valeur locative de votre logement.
  • Demander un étalement du paiement : Si vous rencontrez des difficultés financières, il est possible de demander un échelonnement du paiement de la taxe foncière sur l’année en contactant le centre des finances publiques dont dépend votre lieu d’habitation.
  • Adopter un comportement vertueux et écologique : Réduisez vos déchets en limitant les emballages plastiques, en compostant vos déchets organiques ou en donnant une seconde vie à certains objets. Cela peut vous permettre, à terme, de bénéficier d’une baisse de la part incitative de la REOM, si votre commune a opté pour ce mode de financement des services de collecte et traitement des déchets.

Les propriétaires immobiliers devront s’attendre à une augmentation conséquente de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères pour 2023, en plus de la hausse de la taxe foncière. Cette augmentation s’explique par plusieurs facteurs économiques et locaux, tels que l’inflation galopante, la hausse des prix de l’énergie et la revalorisation de la valeur locative cadastrale. Bien qu’il ne soit pas possible d’éviter totalement cette hausse, certaines actions peuvent être menées pour limiter son impact sur le budget des ménages, comme vérifier le calcul de la taxe, demander un étalement du paiement ou adopter un comportement vertueux et écologique.

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire