Coup dur pour les propriétaires : la taxe sur les abris de jardin va augmenter

Temps de lecture : 2 minutes

Les propriétaires d’abris de jardin devront payer davantage dès 2024. La taxe d’aménagement, en vigueur depuis le 1er mars 2012, connaît une augmentation significative, touchant notamment les abris de jardin. Cette taxe, destinée à financer les équipements publics liés à l’urbanisme, remplace la taxe locale d’équipement.

Calcul et montant de la taxe abri de jardin en 2024

Pour évaluer le montant de la taxe abri de jardin à payer, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Ce dernier prendra en compte différents critères dont la surface, la localisation géographique et le taux applicable dans votre région ou commune. Notons que certaines communes appliquent des exonérations pour les constructions de faible surface.

Conséquences pour les propriétaires et professionnels

Outre les propriétaires d’abris de jardin, cette hausse de la taxe d’aménagement impacte également les professionnels du secteur immobilier. La déclaration de biens immobiliers devient un véritable casse-tête, alors que les propriétaires ont jusqu’à la fin du mois de juin pour effectuer leur déclaration sur le site impots.gouv.fr.

Lire aussi  Inflation alimentaire : Des diminutions de prix à prévoir dans les supermarchés selon michel edouard Leclerc

Dans ce contexte, les professionnels s’inquiètent des répercussions potentielles sur leur activité. L’augmentation de la taxe d’aménagement pourrait freiner les projets de construction ou d’aménagement d’espaces extérieurs par les particuliers.

Une taxe foncière en hausse dans certaines villes

Cette augmentation de la taxe abri de jardin survient dans un contexte où d’autres taxes connaissent également une progression. À Marseille, par exemple, la taxe foncière a bondi de 17,4% l’année dernière, et une nouvelle hausse d’au moins 7,1% est attendue dans toute la France.

coup-dur-pour-les-proprietaires-la-taxe-sur-les-abris-de-jardin-va-augmenter

Les propriétaires sont excédés par ces hausses successives, qui amenuisent leurs marges de manœuvre financière et pèsent sur leur capacité à entreprendre des travaux ou supporter des charges supplémentaires.

Inquiétudes et contestations face à cette augmentation

Face à la montée en flèche de la taxe d’aménagement, notamment sur les abris de jardin, de nombreuses voix s’élèvent pour contester cette mesure. Les propriétaires y voient une atteinte à leur pouvoir d’achat, tandis que les professionnels craignent des conséquences néfastes sur leur activité.

Contestation des propriétaires et demande de révision

Certains propriétaires demandent une révision de cette hausse de la taxe d’aménagement, jugeant l’augmentation excessive et inadaptée à leurs besoins. Ils appellent les pouvoirs publics à reconsidérer cette mesure et à mettre en place des solutions plus équilibrées pour financer les équipements publics liés à l’urbanisme.

Lire aussi  Hausse prévue des prix de l'alcool avant Noel : quel budget pour les fêtes ?

Réaction du gouvernement et perspectives

Face à ces contestations, le gouvernement se montre attentif aux revendications des propriétaires et des professionnels. Des discussions sont prévues dans les prochains mois afin d’évaluer les retombées de cette augmentation et d’envisager des ajustements si nécessaire.

Les années à venir diront si ce coup dur pour les propriétaires aura su être adouci par des mesures compensatoires ou une révision de la taxe d’aménagement sur les abris de jardin.

Partagez cet article avec vos amis!