Alerte météo : nouvelle perturbation majeure avec vents à plus de 170 km/h ! Découvrez les régions les plus exposées.

Temps de lecture : 2 minutes

La tempête Ciaran a touché la côte bretonne, provoquant des vents allant jusqu’à 150 km/h sur les côtes. Plus aucun département n’est en vigilance orange pour vents violents jeudi soir, selon Météo-France. Mais 684 000 foyers sont encore sans électricité en fin de journée, surtout en Bretagne et en Normandie.

Notons que la tempête a fait sept morts en Europe, dont deux en France, et causé d’importantes perturbations aériennes, ferroviaires et sur le réseau mobile.

Des rafales inédites à Saint-Malo

Dans la soirée du mercredi 1er novembre, un nouveau record de vents forts à Saint-Malo a été relevé par l’Observatoire français des orages et des tornades : 151 km/h mesurés à la jetée du Môle des Noires. Ce niveau atteint est l’un des indices indiquant la gravité des perturbations météorologiques actuelles.

Lisez aussi : Vague de boue en Savoie : catastrophe et dégâts considérables !

Vigilance orange pour les crues en cours

Même si les vents ont diminué en intensité, la vigilance reste de mise pour les risques de crues. Certains départements sont encore en orange pour crues, et les autorités appellent à la prudence face aux inondations potentielles.

Lire aussi  Augmentation de la taxe fonciere en 2024 : on vous dit tout

Foyers toujours sans électricité

Dimanche à 18h00, encore 114 000 foyers restaient privés d’électricité en Bretagne et Normandie suite à la tempête Ciaran. Enedis faisait état à 19h00 de 46 200 clients supplémentaires plongés dans le noir après le passage de Domingos en Nouvelle-Aquitaine contre 145 000 le matin.

alerte-meteo-nouvelle-perturbation-majeure-avec-vents-a-plus-de-170-km-h-decouvrez-regions-les-plus-touchees

Un salarié d’Enedis décédé lors des interventions

La force d’intervention rapide de l’électricité a malheureusement été endeuillée suite au décès d’un salarié d’Enedis lors d’une intervention à Pont-Aven en Bretagne. Cette triste nouvelle montre une fois de plus les risques encourus par les agents travaillant sur place et souligne la gravité de ces perturbations.

Les régions les plus exposées aux vents violents

Notons que les régions les plus touchées par les conséquences de cette nouvelle perturbation majeure sont la Bretagne, la Normandie et la Nouvelle-Aquitaine. Ces régions ont été confrontées à d’importantes perturbations météorologiques avec des impacts considérables sur le réseau électrique et de nombreux dégâts matériels.

Vous aimeriez aussi : Alerte météo : une autre tempête en France ? Découvrez quelles villes pourraient être touchées par Bernard !

Comment se protéger face à ces événements climatiques ?

Face à ces perturbations majeures, nous vous conseillons de prendre certaines précautions pour limiter les dangers potentiels pour les résidents et les biens. Nous vous conseillons de maintenir les objets susceptibles d’être emportés par le vent à l’intérieur (mobilier de jardin, antennes, etc.), mais aussi de :

  • Fermer les portes, fenêtres et volets dès que les vents deviennent menaçants,
  • Ne pas intervenir sur les toits en cas de grosse tempête. Les réparations ou interventions nécessaires doivent être réalisées après la fin de l’alerte météo.
  • Vous tenir informé des dernières évolutions météorologiques, notamment concernant les crues et autres risques liés aux inondations.
  • Éviter au maximum les déplacements jusqu’à ce que la situation s’améliore et suivre les consignes des autorités locales.
Lire aussi  Le tarif du stationnement à Paris va être multiplié par trois à partir d'octobre, atteignant jusqu'à 37 € de l'heure pour les SUV et autres véhicules polluants !

En gardant ces précautions à l’esprit et en agissant avec prudence, vous pouvez limiter les risques liés à ces perturbations météorologiques exceptionnelles.

Partagez cet article avec vos amis!