Alerte alimentaire : risque d’intoxication avec les huîtres de Normandie, suite aux cas dans le bassin d’Arcachon

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que le réveillon de Noël vient de s’achever et que celui du Nouvel An approche à grands pas, les huîtres françaises sont de nouveau sous la menace d’une épidémie de gastro-entérite provoquée par le norovirus. Après avoir touché les huîtres du bassin d’Arcachon la semaine dernière, le virus a été identifié sur des huîtres de Normandie, entraînant l’interdiction de leur vente.

Le norovirus dans les huîtres françaises

En raison notamment d’infections par le norovirus dans plusieurs régions françaises, les autorités ont demandé aux consommateurs de bien cuire ou faire bouillir les huîtres avant de les manger.

Le chef des centres régionaux de veille et d’action en Santé publique (CIRE) de Basse-Normandie, Pôle sanitaire Alexandre Cousín, avait déjà recommandé début septembre aux consommateurs “de bien cuire ou faire bouillir suffisamment les rognures de poisson pour éviter toute contamination“.

Pour info, le norovirus est responsable d’épidémies de gastro-entérite qui peut se propager facilement par contact direct ou indirect avec une personne infectée. Les symptômes incluent diarrhée, vomissements, nausées, douleurs abdominales et parfois fièvre.

Recommandations pour éviter la contamination

Pour éviter toute intoxication alimentaire, le médecin urgentiste Gérald Kierzek nous conseille d’éviter de consommer des huîtres non cuites, surtout si elles proviennent d’une région touchée par le norovirus, puisque les huîtres crues sont plus susceptibles d’être contaminées.

Lire aussi  L'avenir de l'humanité : Une entreprise américaine modélise ce que sera l'être humain du futur

Il recommande aussi de laver soigneusement toutes les surfaces qui ont été en contact avec les huîtres, notamment les planches à découper, les ustensiles, et les mains, mais aussi de cuire les huîtres pendant au moins 3 minutes (temps nécessaire pour tuer le virus).

alerte-alimentaire-risque-d-intoxication-avec-les-huitres-de-normandie-suite-aux-cas-dans-bassin-d-arcachon

Le docteur conseille aussi de faire bouillir les huîtres 2 à 3 minutes avant leur consommation, et de ranger immédiatement les coquillages non-consommés au réfrigérateur (le virus peut survivre à la conservation habituelle). Notons que ces recommandations s’appliquent aussi aux autres coquillages, comme les moules, les bulots et les palourdes.

Quels sont les risques pour la santé ?

Le norovirus est une infection virale très contagieuse qui provoque des épidémies de gastro-entérite aiguë. Les symptômes incluent diarrhée, vomissements, nausées et douleurs abdominales, qui apparaissent généralement 24 à 48 heures après l’ingestion de l’aliment contaminé.

La maladie n’est généralement pas grave et la majorité des personnes se rétablissent en quelques jours sans traitement spécifique. Mais certains individus, notamment les jeunes enfants, les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli, sont davantage à risque de complications.

Un impact économique important pour les ostréiculteurs

Cette nouvelle épidémie de norovirus représente un véritable coup dur pour les producteurs d’huîtres, qui réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires lors des fêtes de fin d’année. La suspension de la pêche dans certaines zones touchées, ainsi que la fermeture de certains bassins de production, entraînent des pertes financières importantes pour les ostréiculteurs concernés.

Lire aussi  Insécurité en France : Bilan des deux dernières années. Quelle évolution ?

Les autorités suivent de près l’évolution de la situation et prennent toutes les mesures nécessaires pour limiter la propagation du virus. Mais chaque consommateur doit rester vigilant et respecter les recommandations émises par les professionnels de santé pour se protéger et protéger les autres des contaminations potentielles.

Partagez cet article avec vos amis!