Mon assurance de prêt me coûte trop cher, est-il possible de renégocier son prix ?

Temps de lecture : 3 minutes

Dans un contexte économique difficile, marqué par une inflation galopante et une hausse vertigineuse des prix de l’énergie, le poids des assurances de prêt peut peser lourd sur les budgets des ménages. Plusieurs emprunteurs se demandent s’il est possible de renégocier le coût de leur assurance de prêt. Voici nos réponses et conseils pour aborder cette démarche.

Les raisons pour renégocier son assurance de prêt

Avant tout, nous vous rappelons que l’assurance emprunteur est indispensable pour obtenir un crédit immobilier ou à la consommation. Elle protège l’emprunteur contre les risques d’incapacité de remboursement en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Mais déjà, pourquoi renégocier une assurance de prêt ? Les facteurs sont nombreux :

  • Une évolution favorable de la situation personnelle : Si depuis la souscription du prêt, votre santé s’est améliorée ou que vous avez cessé des activités à risque, cela peut justifier une réduction du tarif.
  • Des économies potentielles importantes : Le coût de l’assurance emprunteur varie d’un établissement à l’autre, ce qui signifie qu’il peut être possible de trouver une offre plus avantageuse que celle que vous avez actuellement.
  • Une évolution du marché : Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont beaucoup baissé ces dernières années, ce qui a entraîné une baisse des tarifs des assurances de prêt. Si vous avez souscrit votre assurance il y a plusieurs années, les prix peuvent avoir diminué depuis.

Rappelons que l’assurance de prêt est aussi nommée assurance emprunteur. Selon l’article L. 313-29 du code de la consommation, cette assurance consiste en une garantie que les établissements prêteurs exige lorsqu’un prêt leur est demandé. Elle couvre les risques liés à un défaut de paiement indépendamment des causes.

Lire aussi  Couper son wifi pour réduire sa facture d’énergie : est-ce vraiment utile ?

Vous aimeriez aussi notre comparatif des assurances habitation : comment payer moins cher tout en étant bien couvert !

mon-assurance-de-pret-me-coute-trop-cher-est-il-possible-de-renegocier-prix

Les étapes pour renégocier son assurance de prêt

Pour tenter de renégocier le coût de votre assurance emprunteur, commencez par analyser votre contrat actuel. Examinez les garanties et conditions proposées par votre assurance de prêt actuelle, pour savoir si elle couvre correctement vos besoins et quels éléments pourraient être améliorés (garanties supplémentaires, franchise réduite, etc.).

Faites ensuite des recherches et comparez les différentes offres d’assurance emprunteur disponibles. De nombreux comparateurs en ligne peuvent vous aider dans cette démarche. Attention à comparer des garanties équivalentes, pour être sûr de faire une véritable économie.

Si vous trouvez une offre plus intéressante ailleurs, vous pouvez tenter une négociation avec votre assureur actuel. Prouvez-lui que vous avez trouvé une meilleure proposition et demandez-lui s’il peut s’aligner ou modifier les conditions de votre contrat actuel.

Quand choisir la délégation d’assurance ?

Si votre assureur ne souhaite pas renégocier le coût de votre assurance, vous pouvez choisir la délégation d’assurance, c’est-à-dire changer d’assureur en cours de prêt. Depuis 2010 et la loi Lagarde, les emprunteurs ont le droit de choisir librement leur assurance de prêt, tant que les garanties sont équivalentes à celles proposées par l’établissement prêteur.

Attention à respecter les délais imposés par la législation : la loi Hamon autorise un changement d’assurance dans l’année suivant la signature du prêt, tandis que l’amendement Bourquin permet de le faire à chaque date anniversaire du contrat.

Les précautions à prendre pour renégocier son assurance de prêt

Renégocier votre assurance de prêt peut être une démarche intéressante, mais elle doit être menée avec prudence. Assurez-vous que les garanties proposées par le nouvel assureur sont bien équivalentes à celles de votre contrat actuel, sous peine de voir votre demande de délégation refusée par l’établissement prêteur.

Lire aussi  Réduction sur les tarifs Ionity : bonne nouvelle pour les conducteurs électriques

Gardez aussi à l’esprit que le changement d’assurance de prêt peut entraîner des coûts (frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé…). Pesez soigneusement ces frais avant de souscrire chez un nouvel assureur.

Nous vous rappelons également de respecter les délais. Les lois Hamon et Bourquin permettent de changer d’assurance emprunteur, mais sous certaines conditions de délai. Le non-respect de ces délais pourrait entraîner des difficultés pour réaliser votre projet de renégociation.

Ne manquez aussi pas le crédit à la consommation : les pièges à éviter et les meilleures offres du moment.

Retenez que la renégociation de votre assurance de prêt est possible, à condition de mener une démarche réfléchie et de comparer attentivement les différentes offres du marché pour éviter les mauvaises surprises. La vigilance et l’information sont les clés du succès dans cette opération.

Partagez cet article avec vos amis!