une voiture électrique à 100 € par mois : Les conditions pour bénéficier de l’aide de l’État en 2024

Temps de lecture : 2 minutes

Lancé à la mi-décembre par le gouvernement français, le leasing social de voitures électriques a déjà convaincu près de 80 000 personnes de se pré-inscrire sur la plateforme dédiée. Mais le gouvernement n’a prévu que 25 000 véhicules pour l’année 2024, ce qui laisse présager une politique du premier arrivé, premier servi. De nombreux particuliers pourraient donc ne pas pouvoir bénéficier de cette aide.

Un engouement inattendu pour les voitures électriques à 100 euros par mois

Notons que plus de 80 000 demandes ont été enregistrées en quelques jours, et que seulement 20 000 à 25 000 dossiers de baux sociaux sont prévus pour 2024. Vous l’aurez compris : beaucoup de dossiers risquent donc de ne pas obtenir l’aide proposée.

La prime carburant 2024 sous conditions

Parallèlement au leasing social, le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé le 14 décembre 2023 l’octroi d’une prime carburant pour l’année 2024. Mais celle-ci ne sera pas automatique et sera liée au prix du carburant, qui doit s’approcher des 2 € le litre. Cette aide sera soumise à d’autres conditions d’obtention.

Pour bénéficier de la prime carburant en 2024, il faut remplir certaines conditions liées au prix du carburant : approche des 2 euros le litre, ainsi que d’autres conditions d’obtention qui sont encore à définir par les autorités publiques.

Lire aussi  Une nouvelle GTI Peugeot ? La 208 turbo16 répliquera elle à la Toyota Yaris GR ?
leasing-social-voiture-electrique-100-euros-par-mois-conditions-pour-beneficier-de-l-aide-de-etat-2024

La nécessité d’un dispositif mieux adapté aux besoins des Français

Face à cet engouement massif pour le leasing social et la prime carburant, il apparaît clairement que les Français sont demandeurs de solutions leur permettant d’accéder à des véhicules électriques moins coûteux. Or, le nombre limité de baux sociaux prévus montre une inadéquation entre l’offre et la demande. Il semble donc nécessaire de repenser le dispositif pour qu’il puisse profiter à un plus grand nombre de foyers français.

Pistes pour améliorer l’aide à l’achat de voitures électriques

  • Augmenter le nombre de baux sociaux disponibles pour répondre à la demande croissante.
  • Développer des partenariats avec des constructeurs automobiles afin d’élargir l’offre de véhicules électriques à tarifs réduits.
  • Réfléchir à des offres complémentaires (autopartage, covoiturage) permettant de répondre aux besoins de mobilité des Français tout en réduisant l’impact écologique.

Quel avenir pour l’aide à l’achat de voitures électriques en 2024 ?

Le succès du leasing social et la mise en place de la prime carburant montrent que les Français sont prêts à franchir le pas vers les véhicules électriques.

Mais l’État devrait adapter son dispositif d’aide pour répondre à la demande croissante et permettre à davantage de ménages d’accéder à des solutions de mobilité moins coûteuses et plus respectueuses de l’environnement. À ce stade, il est difficile de dire combien de personnes pourront effectivement bénéficier des aides proposées en 2024.

Partagez cet article avec vos amis!