BONNE Nouvelle pour Leasing électrique : l’État fait sauter les quotas

Temps de lecture : 3 minutes

Fini le plafonnement des dossiers pour l’accès aux aides étatiques

Contre toute attente, le gouvernement a décidé de ne pas limiter le nombre de bénéficiaires pour l’accès au leasing électrique . Alors que l’on présageait un plafonnement des dossiers pour l’accès aux aides étatiques, le vent tourne : il n’y aura aucune limite pour les prétendants à la location de véhicules électriques. En serez-vous bénéficiaire ou cette orientation menace-t-elle l’équité des subventions à l’échelle nationale ?

L’État débloque finalement du budget supplémentaire

Inscrite dans le plan de relance économique et en faveur de la transition écologique concernant l’automobile, le gouvernement a alloué un budget conséquent de 1,5 milliard d’euros d’ici 2024. Ce budget est divisé en plusieurs actions dont la promotion du leasing électrique afin d’accélérer l’adoption des véhicules électriques sur le territoire national.

  • Poursuite du bonus-malus écologique
  • Mise en place d’aides à l’achat pour les voitures électriques et hybrides rechargeables
  • Soutien à la conversion vers des véhicules propres avec la prime à la conversion
  • Incitation à la location courte durée de véhicules électriques en libre-service
  • Renforcement des aides à la recherche et au développement dans l’industrie automobile écoresponsable

Dans ce contexte, le leasing électrique est une solution idéale pour faciliter l’accès aux véhicules propres. Cependant, le nombre de dossiers éligibles aux aides financières ne devait pas dépasser 200 000 sur quatre ans.

Pas de quota pour continuer à stimuler le marché des véhicules électriques

Mais finalement, face au succès rencontré par ces dispositifs incitatifs et à la demande croissante des consommateurs, l’État a décidé de faire sauter les quotas initialement prévus. Ainsi, tous les automobilistes souhaitant profiter du leasing électrique pourront bénéficier des aides étatiques sans limitation. Cette décision vise à encourager davantage le passage aux véhicules électriques et à pérenniser l’essor du marché automobile vert en France.

Lire aussi  Quelles sont les 12 nouveaux modèles de voiture les plus attendus pour 2024 ?

Quels avantages pour les consommateurs ?

La suppression des quotas représente une excellente nouvelle pour les consommateurs qui pourront ainsi bénéficier des aides étatiques quels que soient leurs revenus ou leur moment de souscription à un contrat de leasing. Ils auront également accès à un plus grand choix de modèles de véhicules électriques disponibles sur le marché.

  • Aides financières accessibles sans limite ni condition de ressources
  • Economies réalisées sur le carburant avec l’utilisation d’un véhicule électrique
  • Réduction des émissions de CO2 pour une meilleure qualité de l’air et une contribution positive à la lutte contre le changement climatique

Avec cette orientation, l’État français affiche sa volonté d’accélérer la transition vers la mobilité verte tout en soutenant les constructeurs nationaux et les consommateurs.

Une menace pour l’équité des subventions ?

S’il est vrai que certains observateurs s’inquiètent de l’équité des subventions accordées aux automobilistes, cette décision de ne pas plafonner les dossiers d’aides financières au leasing électrique peut également être perçue comme un signal fort en faveur du développement durable et de la transition écologique. La mise en place d’aides incitatives pour passer à une mobilité plus vertueuse contribuera certainement à dynamiser encore davantage le marché des véhicules électriques, ce qui devrait profiter équitablement à tous les acteurs concernés.

Vers une démocratisation de la mobilité verte ?

Dans un contexte où les préoccupations environnementales sont au cœur des politiques publiques et où les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur empreinte carbone, le développement du leasing électrique apparaît comme une solution incontournable pour répondre à ces enjeux écologiques et économiques.

  • Facilitation de l’accès aux véhicules électriques pour les particuliers et les professionnels
  • Promotion d’une mobilité propre et responsable
  • Renforcement de l’attractivité économique du marché automobile vert pour les constructeurs nationaux
Lire aussi  Fiabilité des voitures électriques : mécaniciens au chomage, équipements couteux pour les garagistes ...

En un mot, le gouvernement français semble miser sur une démocratisation progressive de la mobilité verte grâce à cette initiative ambitieuse qui vise à faciliter l’accès au leasing électrique sans limitation. Ainsi, il contribue non seulement à la préservation de l’environnement, mais aussi au soutien des constructeurs et à la satisfaction des consommateurs.

Partagez cet article avec vos amis!