Pourquoi le coût des cartes grise des véhicules propres augmente en Ile-de-France

Temps de lecture : 2 minutes

L’année 2024 marque un tournant pour les automobilistes français avec l’annonce d’une hausse substantielle des tarifs des certificats d’immatriculation. Cette augmentation, qui s’inscrit dans la continuité de celle déjà observée au 1er janvier 2023 dans certaines régions, devrait impacter significativement le budget des automobilistes et refléter les enjeux financiers en fonction des régions.

Les raisons de cette augmentation

Cette augmentation a été pensée pour permettre la réduction des émissions polluantes ainsi que le financement des infrastructures de transport durable. Mais aussi pour couvrir les disparités entre les régions. Mais pourquoi cette hausse importante est notée particulièrement en Île-de-France ?

Réduction des émissions polluantes : une priorité pour l’Île-de-France

La région Île-de-France, qui concentre une importante partie de la population française et connaît une pollution atmosphérique préoccupante, s’est fixée pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Cela passe notamment par un soutien aux véhicules électriques et hybrides, qui sont moins polluants que les moteurs thermiques conventionnels.

Mais ces véhicules propres ont également un coût plus élevé, tant à l’achat qu’à l’entretien. Pour inciter les automobilistes à opter pour des modèles de voitures plus écologiques, les autorités ont donc décidé d’augmenter le prix des cartes grises, notamment pour les véhicules diesel et essence.

pourquoi-le-cout-des-cartes-grise-des-vehicules-propres-flambe-ile-de-france

Financement des infrastructures de transport durable

En augmentant le coût des certificats d’immatriculation, la région Île-de-France souhaite également disposer de fonds supplémentaires pour financer le développement des infrastructures de transport durable. Notamment :

  • Aménagement de pistes cyclables,
  • Création de parkings relais aux abords des gares,
  • Mise en place de navettes électriques partagées.
Lire aussi  Le nouveau Dacia Duster sera certainement le meilleur SUV de l'année 2024

En choisissant un véhicule propre, les automobilistes franciliens contribuent directement au financement de solutions de mobilité alternatives et plus respectueuses de l’environnement.

Des disparités entre les régions

Si la hausse des tarifs des cartes grises en 2024 semble inéluctable, n’oublions pas de souligner que son ampleur variera selon les régions. Certaines d’entre elles ont déjà connu une augmentation depuis le 1er janvier 2023 tandis que d’autres ont maintenu leurs tarifs.

En Île-de-France, cette hausse pourrait atteindre jusqu’à 31%, alors que dans d’autres régions moins confrontées à des problèmes de pollution atmosphérique, l’augmentation pourrait être plus modérée.

Des alternatives pour les automobilistes

Même si la hausse des tarifs des certificats d’immatriculation semble inévitable en Île-de-France, il existe certaines solutions pour les automobilistes souhaitant limiter leur impact financier.

Ils peuvent acheter un véhicule électrique ou hybride, éligible à des aides et bonus écologiques, comme ils peuvent se tourner vers des modes de transport alternatifs (covoiturage, transports en commun, bicyclette). Ils peuvent également Louer plutôt qu’acheter un véhicule polluant pour un usage occasionnel

Même si le coût des cartes grises des véhicules propres flambe en Île-de-France, cette mesure vise à inciter les automobilistes à adopter de nouvelles pratiques de mobilité, plus respectueuses de l’environnement et adaptables selon les différentes situations rencontrées sur le territoire francilien.

Partagez cet article avec vos amis!