Quel est l'avantage fiscal du nouveau Plan épargne retraite ? On vous dit tout

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis quelques années, les Plan d’Épargne Retraite (PER) ont su s’imposer comme une solution attractive pour les investisseurs souhaitant préparer leur retraite tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Alors que la fin d’année approche et avec elle la possibilité de réduire son impôt sur le revenu en 2023, connaître les avantages fiscaux du PER est indispensable.

Les différents types de plans d’épargne retraite

Il existe principalement trois types de PER :

  • Le PER individuel (PERIN) : accessible à tous sans condition d’activité professionnelle ou d’appartenance à une entreprise spécifique,
  • Le PER collectif (PERCOL) : destiné aux salariés et mis en place par les entreprises pour leurs employés.
  • Le PER dédié aux travailleurs non-salariés (PER TNS) : ayant pour objectif de leur permettre d’épargner pour leur retraite dans le cadre d’un contrat souscrit auprès d’un assureur, d’un établissement bancaire ou d’une institution de prévoyance.

Fonctionnement des Plans d’épargne retraite

Le fonctionnement des PER est assez similaire à celui de l’assurance-vie. Il s’agit de contrats d’épargne permettant de faire fructifier son capital pour financer sa retraite.

Lire aussi  L'argent liquide va disparaitre : êtes vous préparé à ce changement ?

Notons que les cotisations versées sur un PER sont déductibles du revenu imposable, et ce, dans la limite des plafonds de déduction spécifiques à chaque type de plan. Mais aussi selon la situation fiscale de chacun des épargnants.

Les avantages fiscaux du nouveau Plan d’épargne retraite

Déduction des cotisations versées

Le principal avantage fiscal du PER réside dans la déduction des cotisations versées du revenu imposable. Cette déduction est applicable dans la limite d’un plafond qui varie en fonction de la situation fiscale de l’épargnant et du type de PER choisi.

Pour les PER individuels (PERIN), le plafond de déduction est égal à 10 % des revenus professionnels nets de l’année précédente, avec un maximum de 33 392 € par an.

Pour les PER collectifs (PERCOL) ou les PER dédiés aux travailleurs non-salariés (TNS), il existe également un plafond de déduction de 10% des revenus professionnels nets de l’année précédente, avec un montant maximal fixé à 82 960 € par an.

Exonération des plus-values à la sortie du PER

Lorsque l’épargnant récupère son capital au moment de la retraite, les plus-values générées par son épargne sont exonérées d’impôt sur le revenu. Mais elles restent soumises aux prélèvements sociaux en vigueur au moment du dénouement du PER.

Lire aussi  L'automatisation de l'épargne : découvrez comment économiser sans y penser.

La possibilité de transmettre son capital sans taxation

Le PER offre également une opportunité intéressante pour la transmission de son patrimoine. Si l’épargnant décède avant d’avoir liquidé l’intégralité de son droit à pension, le capital constitué est versé à ses bénéficiaires exonéré de droits de succession.

quel-est-l-avantage-fiscal-du-nouveau-plan-epargne-retraite-on-vous-dit-tout

Pourquoi opter pour un Plan d’épargne retraite ?

En plus de ces avantages fiscaux, choisir un PER présente plusieurs atouts. Il permet de constituer une épargne spécifique pour sa retraite. Et grâce à des fonds d’investissement diversifiés, il offre potentiellement des rendements plus élevés que ceux des produits d’épargne classiques.

Parmi les avantages aussi, notons que gestion du PER peut être personnalisée en fonction de l’âge et du profil de risque de l’épargnant, et que les modalités de sortie (capital ou rente) peuvent être prévues dès la souscription du contrat

Les Plans d’épargne retraite constituent une solution pertinente pour qui souhaite préparer sa retraite tout en profitant d’avantages fiscaux non négligeables.

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire