MaPrimeRénov’ 2024 : la liste des travaux éligibles et le montant des aides, selon vos revenus

Temps de lecture : 2 minutes

La politique de rénovation énergétique en France connaît un tournant avec la réforme de MaPrimeRénov’, qui sera effective à partir du 1er janvier 2024.

Cette transformation vise à encourager des travaux plus ambitieux et efficaces, tout en modifiant profondément les critères d’éligibilité et les montants des aides disponibles pour les ménages français. Les bénéficiaires devront payer plus pour profiter de ces aides.

Les changements à prévoir pour 2024

Plusieurs modifications sont attendues dans cette réforme, notamment au niveau des montants de prime, des plafonds de ressources ou encore du budget. Plus de Français seront éligibles à ce dispositif financier distribué par l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

L’une des principales ambitions est d’accélérer les rénovations performantes globales et l’utilisation de matériaux écologiques.

Le montant des aides revu

En 2024, les montants d’aides seront ajustés et les travaux éligibles subiront quelques changements. Les principaux profils de bénéficiaires impactés seront ceux déjà profitant du dispositif, mais aussi de nouveaux français éligibles grâce à l’élargissement du dispositif.

maprimerenov-2024-la-liste-des-travaux-eligibles-et-le-montant-des-aides-selon-vos-revenus

L’éligibilité de certains travaux modifiée

Les critères d’éligibilité des travaux ont été revus pour encourager les rénovations globales et l’utilisation de matériaux écologiques. Par exemple, certains travaux auparavant pris en charge avec un taux d’aide plus important verront leur montant d’aide diminuer tandis que d’autres seront nouvellement éligibles.

Lire aussi  Solde d'hiver 2024 : voici les dates de début et de fin dans votre département

Rénovation énergétique : la liste des travaux éligibles et les montants des aides en 2024

Voici un aperçu de quelques-uns des principaux travaux éligibles au dispositif MaPrimeRénov’, ainsi que le montant des aides correspondantes, selon la catégorie de revenu du ménage bénéficiaire :

  • Isolation des combles perdus : prime allant de 15€ à 25€ par m² selon le niveau de revenu,
  • Isolation des murs extérieurs : prime variant entre 60€ et 90€ par m² suivant les ressources du foyer,
  • Changement de fenêtres : montant de l’aide dépendant du type de vitrage et des revenus,
  • Chauffage solaire : prime pouvant aller jusqu’à 80% du montant des travaux pour les foyers les plus modestes,
  • Pompe à chaleur : aide pouvant atteindre jusqu’à 4 000€ pour les ménages les moins aisés.

Notons que ces montants sont donnés à titre indicatif et peuvent varier en fonction des travaux effectués, du niveau d’économie d’énergie réalisée et de la localisation géographique du logement concerné.

Les plafonds de ressources pris en compte

En plus des modifications apportées aux travaux éligibles et aux montants des aides, les plafonds de ressources seront également revus pour déterminer l’éligibilité des bénéficiaires et le taux d’aide accordé. De ce fait, certains ménages auparavant considérés comme non éligibles pourront bénéficier d’une assistance financière pour leurs travaux de rénovation énergétique.

Lire aussi  Comment anticiper avec précision votre retraite Agirc-Arrco ?

Un dispositif renforcé pour un impact écologique positif

Le renforcement et l’élargissement de MaPrimeRénov’ en 2024 vise notamment à soutenir les efforts de la France en matière de transition écologique en incitant davantage de foyers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Cette réforme devrait permettre une amélioration globale de la performance énergétique des logements français et contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Partagez cet article avec vos amis!