Covoit’ : comment obtenir la prime de 100 euros facilement en 2024

Temps de lecture : 3 minutes

La prime covoiturage, instaurée en 2023 pour lutter contre l’autosolisme et encourager les conducteurs à partager leur trajet avec d’autres passagers, est reconduite en 2024. Toutefois, quelques modifications ont été apportées aux conditions d’éligibilité. Comment profiter de cette aide financière de l’État ? Cet article vous apporte toutes les informations nécessaires sur ce dispositif.

Qu’est-ce que la prime covoiturage ?

Mise en place dans le cadre du Plan national Covoiturage du quotidien décidé par le gouvernement, la prime covoiturage a pour objectif de réduire les trajets en voiture individuelle et de favoriser le partage de véhicule. Les conducteurs qui pratiquent le covoiturage via des plateformes dédiées peuvent ainsi recevoir une prime de 100 euros sous la forme d’un versement progressif, à condition de réaliser un certain nombre de trajets partagés.

Covoit' : comment obtenir la prime de 100 euros facilement en 2024

Les nouveautés pour 2024

Pour l’année 2024, la prime sera exclusivement réservée aux trajets courts inférieurs à 80 km. Elle concernera alors les déplacements domicile-travail, vers l’école ou les loisirs. Cette modification permettra de concentrer l’aide sur les trajets quotidiens des Français, où le potentiel d’économie de CO2 est le plus important.

De plus, des ajustements ont été effectués sur le nombre minimum de trajets partagés à effectuer pour bénéficier de la prime. Le seuil est désormais fixé à dix trajets réalisés dans les deux mois suivant l’inscription sur une plateforme de covoiturage dédiée.

Comment bénéficier de la prime ?

  1. Inscrivez-vous sur une plateforme de covoiturage : Vous devrez commencer par vous inscrire sur une plateforme dédiée telle que BlaBlaCar, Karos ou Klaxit.
  2. Effectuez au moins dix trajets partagés : Dans les deux mois suivant votre inscription, réalisez un minimum de dix trajets en covoiturage d’une distance inférieure à 80 km.
  3. Recevez la prime progressivement : Après avoir réalisé les trajets requis, la prime de 100 euros vous sera versée sous forme de versements progressifs, généralement sous la forme de crédits que vous pourrez utiliser sur la plateforme.
Lire aussi  COVID-19 : Le Dr Maranda Assimile le Médicament à un Extincteur dans la Lutte contre l’Infection

Pourquoi le gouvernement incite-t-il au covoiturage ?

Le covoiturage représente une solution écologique et économique pour diminuer les émissions de CO2 et réduire la congestion routière dans les zones urbaines.  En effet, 70 % des déplacements domicile-travail sont réalisés avec des véhicules individuels, souvent en voiture seule. Encourager le covoiturage permet donc de lutter contre l’autosolisme et les externalités négatives qu’il engendre. D’ailleurs, un durcissement du barème du malus a été acté pour l’année 2024. Vous pourrez en savoir plus dans cet article : Cliquez ici

Le développement du covoiturage en Île-de-France

Cette mesure incitative s’inscrit dans un contexte où le covoiturage prend progressivement sa place dans le quotidien des Français. Par exemple, la région Île-de-France a annoncé la mise en place de 12 lignes de covoiturage spontané sur le territoire d’ici 2025. Cela devrait faciliter les déplacements pour les usagers et renforcer l’attractivité du covoiturage par rapport à l’utilisation de la voiture individuelle.

La reconduction de la prime covoiturage en 2024 montre la volonté du gouvernement de soutenir cette pratique et d’inciter davantage de conducteurs à partager leur trajet. Pour bénéficier de cette prime de 100 euros, il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme de covoiturage dédiée, réaliser au minimum dix trajets partagés de moins de 80 km dans les deux mois suivant votre inscription et attendre le versement progressif de l’aide. Ainsi, vous contribuerez à réduire votre empreinte carbone tout en faisant des économies !

Partagez cet article avec vos amis!