Réforme du RSA, disparition de Pôle emploi : Tout ce qui va changer avec la loi plein-emploi

Temps de lecture : 2 minutes

Après des mois de discussions et débats, députés et sénateurs se sont finalement accordés sur un texte commun au projet de loi pour le plein-emploi. L’objectif principal de cette nouvelle législation est de réduire le taux de chômage à 5 % d’ici 2027, contre 7,1 % actuellement, en ciblant les personnes les plus éloignées de l’emploi.

La transformation de Pôle emploi en France Travail

L’une des mesures phares de cette réforme est la disparition de Pôle emploi et son remplacement par une nouvelle entité baptisée France Travail. Sachez que cette transformation devrait être effective à compter du 1er janvier 2024.

Les raisons de cette mutation sont multiples. Notons la rationalisation des dispositifs d’aide à l’emploi, la volonté de permettre une meilleure coordination entre les formations et l’offre de travail, et l’optimisation de l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi les plus fragiles.

Lire aussi  En 2024, l'état prévoit d'envoyer un chèque à 60% des travailleurs Français. Lesquels sont concernés ?

Vous aimeriez aussi : RSA : vers une exigence de 15 à 20h de travail par semaine ?

L’amélioration de l’accompagnement personnalisé

En complément de cette nouvelle structure, la loi prévoit également des mesures visant à améliorer l’accompagnement personnalisé des demandeurs d’emploi, en particulier des personnes assez éloignées de l’emploi.

La mise en place d’un service personnalisé pour chacun des demandeurs d’emploi doit faciliter leur retour sur le marché du travail et contribuer à la diminution du chômage.

La réforme du RSA

Le projet de loi pour le plein-emploi prévoit également une refonte du système d’aide aux revenus pour les personnes sans emploi.

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) va être réformé, avec notamment une simplification des démarches administratives pour l’accès à cette aide, des critères d’éligibilité mieux adaptés aux situations individuelles et un meilleur suivi de la situation professionnelle des bénéficiaires.

Un dispositif plus incitatif au retour à l’emploi

Nous ne manquerons pas de rappeler que cette réforme ambitionne de rendre le RSA plus incitatif au retour à l’emploi, en évitant les effets de seuil qui peuvent décourager certaines personnes de reprendre une activité professionnelle.

Une attention particulière sera portée à l’accompagnement des bénéficiaires dans leur recherche d’emploi, avec un suivi renforcé et des ateliers spécifiques.

Lire aussi  prime de noel 2023 : comment en bénéficier ?

Les autres mesures importantes de la loi plein-emploi

Outre la transformation de Pôle emploi en France Travail et la réforme du RSA, ce projet de loi intègre également d’autres mesures importantes telles que le développement de la formation professionnelle et de l’apprentissage, mais aussi :

  • La mise en place d’aides spécifiques pour les entreprises qui embauchent des personnes éloignées de l’emploi,
  • Le renforcement des dispositifs d’insertion par l’activité économique (IAE),
  • Le soutien accru à la création d’entreprise par les demandeurs d’emploi.

Un objectif commun : favoriser le retour à l’emploi

Toutes ces mesures ont un seul et même objectif : favoriser le retour à l’emploi des personnes sans activité, et permettre à la France de réduire son taux de chômage. Mais précisons qu’il faudra attendre quelques années pour mesurer pleinement l’impact de cette loi plein-emploi sur les chiffres du chômage.

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire