Michel-Edouard Leclerc déclare la guerre aux industriels : l’inflation va diminuer en 2024

Temps de lecture : 2 minutes

Après une année 2023 particulièrement éprouvante sur le plan financier pour de nombreux ménages français, Michel-Edouard Leclerc, PDG de l’enseigne éponyme, se projette déjà sur l’année 2024. Et il a des bonnes nouvelles à annoncer, mais aussi des reproches à formuler envers les industriels.

Sachez que Michel-Edouard Leclerc prévoit une régression de l’inflation pour ce début de la nouvelle année (2024), alors que les distributeurs et les industriels mènent leurs négociations commerciales annuelles – dont il espère d’ailleurs sortir gagnant – au sujet notamment des prix associés aux produits de consommation.

Des paniers de courses moins chers en 2024

Lors d’un entretien accordé à Europe 1, Michel-Edouard Leclerc a déclaré que l’inflation devrait diminuer en 2024, et que les paniers de courses suivraient cette tendance à la baisse. Selon lui, plusieurs facteurs expliquent cette diminution :

  • La fin du panier anti-inflation gouvernemental, créé pour contenir les prix alimentaires,
  • Le rôle de l’enseigne Leclerc dans la négociation avec les industriels pour diminuer les prix des produits,
  • La mise en place de mesures incitatives et punitives pour contrer la hausse des prix par les industriels.

Mais certains experts pointent du doigt la hausse des prix de l’énergie et des services comme facteurs d’inflation persistante.

michel-edouard-leclerc-declare-la-guerre-aux-industriels-l-inflation-va-diminuer-2024

Le combat de Leclerc contre l’inflation et les hausses de prix

Michel-Edouard Leclerc entend mener la guerre aux industriels responsables selon lui de l’inflation et des hausses de prix. Dans son entretien, il a déclaré : « L’inflation va diminuer considérablement, d’abord parce qu’on va s’y employer. »

Lire aussi  Faire des économies en 2024 : faut-il miser sur les énergies renouvelables ?

L’enseigne prévoit plusieurs actions concrètes pour faire face à ces hausses de prix. Notamment : mettre en place un observatoire des prix pour surveiller l’évolution des coûts sur le marché, alerter les pouvoirs publics sur les entreprises qui pratiquent des hausses de prix injustifiées ainsi que récupérer les marges des distributeurs et les répercuter sur les prix des produits pour les consommateurs.

Une inflation encore présente malgré les efforts

Si Michel-Edouard Leclerc se montre optimiste quant à l’évolution des prix en 2024, certains experts restent prudents. D’après une étude de l’Insee, l’inflation en France a légèrement augmenté en décembre 2023, passant de 3,5% à 3,7%. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, estime quant à lui que le niveau d’inflation restera un peu plus élevé qu’avant la crise, autour de 2%.

La crainte d’une hausse des prix de l’énergie et des services

Malgré les annonces optimistes de Michel-Edouard Leclerc, certains facteurs pourraient venir perturber ces prévisions. En particulier la hausse des prix de l’énergie, notamment avec la flambée des tarifs du gaz et de l’électricité, ainsi que l’augmentation des prix des services, qui peuvent impacter le coût global des paniers de courses pour les consommateurs.

Suivre de près l’évolution de ces facteurs est fondamental pour juger si les efforts de Michel-Edouard Leclerc et de son enseigne parviennent effectivement à faire diminuer l’inflation en 2024, ou si d’autres éléments viennent contrecarrer ces ambitions.

Partagez cet article avec vos amis!