Cités oubliées : découvrez les mystères des civilisations disparues !

Temps de lecture : 3 minutes

Partagez cet article avec vos amis!

Avant l’arrivée de Christophe Colomb, le continent américain était déjà habité par de nombreuses civilisations. Bien que les Aztèques, les Mayas et d’autres groupes soient connus pour leurs magnifiques cités situées au sud du Rio Grande, peu de gens sont conscients de l’existence de deux grands centres urbains dans le territoire des États-Unis actuels.

Au début du XIIIe siècle, Cahokia et Etzanoa égalaient en nombre d’habitants la ville de Londres, avec près de 25 000 habitants chacune. De nos jours, ces deux cités font l’objet de nouvelles recherches archéologiques, révélant les nombreux mystères qui les entourent encore.

Vous aimeriez aussi : Musée du futur, comment la réalité virtuelle transforme l’expérience ?

La mystérieuse pyramide de Cahokia

L’un des éléments les plus intrigants de la cité de-Cahokia est une pyramide construite en terre cuite. Cette structure, également connue sous le nom de Monticule Monk ou Monks Mound, mesure 100 mètres de large et 30 mètres de haut.

Elle couvre environ 6 hectares et serait constituée d’environ 22 millions de mètres cubes de terre. Cela en fait la plus grande construction précolombienne réalisée en terre cuite en Amérique du Nord.

Autres exemples de civilisations oubliées

Étzanoa et Cahokia ne sont pas les seules cités oubliées de notre histoire. Plusieurs autres exemples existent, témoignant de la richesse et de la diversité des civilisations anciennes. Notons notamment la grande cité de Caracol et les villes souterraines de la Cappadoce.

Lire aussi  Avez-vous la réponse ? Les énigmes de l'art qui défient l'explication.

La grande cité de Caracol

Située dans l’actuel Belize, Caracol est l’une des grandes cités mayas. À son apogée, au VIIème siècle, elle compte jusqu’à 150 000 habitants. Le site s’étend sur une superficie de plus de 16 km² et comporte plus d’une quarantaine de monuments. Parmi ceux-ci, citons le temple Canaa, qui culmine à 43 mètres de hauteur.

Les villes souterraines de la Cappadoce

cites-oublies-decouvrez-les-mysteres-civilisation-disparues

La région turque de la Cappadoce est célèbre pour ses paysages lunaires parsemés de « cheminées de fées », mais aussi pour ses vastes villes souterraines datant de l’Antiquité. La plus grande et la plus connue d’entre elles, Derinkuyu, qui pouvait abriter jusqu’à 20 000 personnes ainsi que leur bétail.

Derinkuyu descend sur plusieurs niveaux jusqu’à 85 mètres de profondeur et comporte des installations complexes, telles que des systèmes de ventilation, des salles communes et des chapelles.

Les raisons de la disparition de ces cités

Plusieurs raisons sont derrière la disparition de ces cités, dont les changements climatiques. Les variations du climat ont pu avoir un impact considérable sur les ressources alimentaires et en eau des civilisations. Citons aussi :

  • Les épidémies : Des épidémies de maladies comme la peste ou la variole ont pu décimer une grande partie de la population et provoquer l’effondrement de certaines sociétés.
  • Les invasions : Les guerres et les conflits armés ont pu mener à la destruction de certaines cités et au déplacement de leurs populations.
  • Le déclin économique : L’épuisement des ressources, le manque de main-d’œuvre et la chute des réseaux commerciaux ont pu contribuer à la disparition de ces anciennes villes.
Lire aussi  Art maudit : Des secrets qui vous glaceront le sang !

Pourquoi étudier les civilisations oubliées ?

L’étude de ces cités perdues permet de mieux comprendre nos ancêtres et leur mode de vie. Elle apporte également un éclairage sur les raisons de leur disparition et nous offre des enseignements précieux pour préserver notre propre civilisation.

Les causes de l’effondrement de ces anciennes sociétés sont souvent les mêmes que celles auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui : changements climatiques, épidémies, guerres ou crises économiques. Explorer et décrypter les mystères de ces cités oubliées est une démarche qui doit être menée avec sérieux et passion, afin de tirer les leçons qui s’y cachent et de continuer à enrichir notre connaissance du passé.

Ne manquez aussi pas : Cinéma, les histoires vraies qui font peur !

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire