Rappel constructeur : Citroen face à un problème de corrosion sur certains de ces modèles hybrides rechargeables

Temps de lecture : 2 minutes

Après DS Automobiles et Peugeot, c’est au tour de Citroën de faire face à un problème technique sur ses modèles hybrides rechargeables. La marque aux chevrons vient d’annoncer un rappel concernant certains de ces véhicules. Cette situation fait suite à celle rencontrée par les autres marques du groupe Stellantis.

Sachez que les modèles concernés sont C5 Aircross Hybrid et Grand C4 SpaceTourer. Ces véhicules équipés de la motorisation hybride rechargeable rencontrent un souci lié à leur système électrique. Selon Citroën, le problème découle d’une anomalie détectée dans le logiciel de gestion moteur.

Conséquences pour les automobilistes

Les propriétaires des véhicules concernés devront se rendre chez leur concessionnaire afin de procéder à une mise à jour du logiciel. Cette intervention, qui durera environ une heure, sera gratuite. Bien que le constructeur n’ait pas précisé combien de véhicules sont concernés en France, on peut penser que plusieurs milliers d’unités sont touchées.

Un problème similaire chez les cousins DS et Peugeot

Notons que ce problème technique a également affecté les autres marques du groupe Stellantis, comme DS Automobiles et Peugeot. Les deux constructeurs ont également été contraints de rappeler certains de leurs modèles hybrides rechargeables en raison d’un dysfonctionnement similaire au niveau du système électrique.

Il s’agit notamment des modèles suivants : DS 7 Crossback E-Tense, Peugeot 3008 HYBRID4 ainsi que le modèle Peugeot 508 PSE.

Lire aussi  Vol de jantes : comment l'éviter ou vous faire indemniser par votre assurance auto ?
rappel-constructeur-citroen-face-probleme-corrosion-sur-certains-modeles-hybrides-rechargeables

Dans le cas de DS Automobiles, le modèle concerné était le DS 7 Crossback E-Tense, tandis que chez Peugeot, les véhicules touchés étaient les 3008 HYBRID4 et les 508 PSE. Les propriétaires de ces modèles ont également dû se rendre dans leur concession respective pour une intervention gratuite.

Les leçons à tirer de cette affaire

Nul n’est à l’abri des erreurs, surtout lorsqu’il s’agit de produits aussi complexes et innovants que les voitures. Mais ces incidents montrent que les constructeurs doivent être particulièrement vigilants lorsqu’il s’agit de valider la fiabilité et la qualité de leurs véhicules avant de les commercialiser.

D’autre part, en réaction à ces rappels successifs, Citroën pourrait dorénavant miser davantage sur la transparence vis-à-vis de sa clientèle, en communiquant ouvertement sur les problèmes rencontrés et les solutions apportées. Ceci permettrait aux futurs clients d’être mieux informés et rassurés sur la qualité des produits proposés par la marque.

N’oublions aussi pas que le groupe Stellantis doit collaborer étroitement avec ses différentes marques afin d’identifier rapidement les éventuels problèmes techniques communs et de mettre en place des mesures correctives adaptées.

Reste à espérer que ces rappels auront un impact limité sur l’image des marques concernées

Même si les différents rappels effectués par les constructeurs membres du groupe Stellantis ternissent quelque peu leur image, nous ne pouvons que saluer leur réaction rapide et efficace face à cette situation.

Sachez que plutôt que de chercher à minimiser les conséquences de ces défauts techniques, ils ont choisi de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs clients. Reste désormais à tirer les enseignements de cette affaire et à éviter que de telles situations ne se reproduisent à l’avenir.

Partagez cet article avec vos amis!