Le chauffard circulait à 190km/h sur la bande d’arret d’urgence,en Audi RS3

Temps de lecture : 2 minutes

Les gendarmes de l’Ain ont interpellé un chauffard contrôlé à 190 km/h sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A42. L’automobiliste, au volant d’une Audi RS3 immatriculée en Suisse, a été intercepté par une patrouille du peloton de gendarmerie motorisée de Dagneux samedi 13 janvier.

Sachez que ce conducteur imprudent a été repéré grâce aux signalements de plusieurs automobilistes auprès des forces de l’ordre. Rouler à une telle vitesse représente non seulement un danger pour sa propre sécurité, mais également celle des autres usagers de la route.

Des conséquences lourdes pour le contrevenant

Vanter les performances de son bolide peut parfois mener à des situations problématiques ou simplement incongrues. Le cas du jeune homme au volant de cette puissante sportive est celui-ci :

  • Interception immédiate : Il n’a pas fallu longtemps aux gendarmes pour l’intercepter après avoir reçu les appels des témoins.
  • Rétention de permis : Une mesure classique pour ce genre de délit, la rétention administrative du permis de conduire est souvent appliquée pendant une période de 72 heures.
  • Immobilisation du véhicule : La voiture a été placée en fourrière après l’arrestation du chauffard. Ce dernier devra s’acquitter des frais pour récupérer son merveilleux bolide.
  • Poursuites judiciaires et sanctions possibles : Selon la gravité de la situation, les personnes commettant ce type d’infractions risquent notamment une amende, la suspension ou l’annulation du permis de conduire avec interdiction de repasser l’examen pendant un certain délai, voire une peine d’emprisonnement.
Lire aussi  Percée dans l'électrique : certains constructeurs franchissent le cap des 800 km d'autonomie
le-chauffard-circulait-a-190-km-h-sur-bande-d-arret-d-urgence-audi-rs3

Un phénomène alarmant pour les gendarmes et automobilistes consternés

Les forces de l’ordre ont à cœur de garantir la sécurité routière sur les autoroutes afin de prévenir les accidents et les comportements dangereux. Malheureusement, de nombreux cas sont régulièrement reportés suscitant l’étonnement voire l’incompréhension.

Par exemple, l’an passé, un motard roulant sans plaque d’immatriculation avait été contrôlé, et ce, lors de sa fougueuse traversée de l’autoroute phocéenne où ses accélérations brutalement étendues étaient relevées à près de 300 km/h !

L’appel à la vigilance et au respect

Nous devons tous nous rappeler les consignes de sécurité routière, tant pour notre propre protection que pour celle des autres usagers.

Gardons à l’esprit que le simple fait de conduire à une vitesse excessive peut avoir de graves conséquences pour tous et mener à des drames humains. Un peu de conscience, de responsabilité et de respect des limitations imposées peut épargner bien des situations périlleuses.

Partagez cet article avec vos amis!