Énergie verte : les véhicules à hydrogène détrôneront-ils les électriques ?

Temps de lecture : 3 minutes

Alors que les voitures électriques commencent à peine à trouver leur place sur le marché, un autre type de motorisation verte fait parler de lui : l’hydrogène. Les véhicules à pile à combustible à hydrogène pourraient-ils détrôner les voitures électriques dans la course aux énergies alternatives ? Nous faisons le point sur cette technologie prometteuse et ses atouts face à l’électrique.

Nous avons aussi abordé l’avenir de l’automobile, et comment les innovation technologiques changent la donne !

Comprendre le fonctionnement des véhicules à hydrogène

Les voitures à hydrogène sont également appelées véhicules à pile à combustible (FCEV). Elles fonctionnent grâce à une réaction chimique au sein d’une pile à combustible qui produit de l’électricité en combinant de l’hydrogène et de l’oxygène.

Contrairement aux voitures électriques qui tirent leur énergie de batteries rechargeables, les FCEV s’alimentent en hydrogène grâce à des stations-service spécifiques.

Les avantages des véhicules à hydrogène face aux électriques

Autonomie supérieure

L’un des principaux avantages des véhicules à hydrogène est leur autonomie. Une voiture à hydrogène peut parcourir entre 500 et 700 kilomètres avec un plein, contre 300 à 400 kilomètres en moyenne pour une voiture électrique actuelle.

Un ravitaillement rapide

Les voitures à hydrogène se rechargent en quelques minutes seulement, alors qu’un véhicule électrique doit être branché pendant plusieurs heures pour récupérer une autonomie suffisante.

Lire aussi  Découvrez le nouveau FORD KUGA 2024 restylé !

Moins de dépendance aux matières premières

Contrairement aux batteries des véhicules électriques qui requièrent de nombreux métaux rares comme le lithium ou le cobalt, l’hydrogène peut être produit localement. Et ce, de manière durable grâce à l’électrolyse de l’eau.

energie-verte-les-vehicules-a-hydrogene-detroneront-ils-electriques

Pas d’émissions polluantes

Tout comme les voitures électriques, les véhicules à hydrogène n’émettent que de l’eau, sans aucune émission de CO2 ni de particules fines.

Les inconvénients et défis à relever

Cette technologie fait tout de même face à plusieurs freins à son développement, notamment sous coût encore élevé. Le prix d’une voiture à hydrogène reste supérieur à celui d’un modèle électrique. La production de piles à combustible est encore peu répandue et les matériaux utilisés sont coûteux. Mais aussi :

  • Un réseau de ravitaillement limité : Si les stations-service proposant de l’hydrogène existent, elles restent peu nombreuses comparées aux bornes de recharge pour véhicules électriques. Un déploiement plus large du réseau serait nécessaire pour faciliter l’adoption des FCEV.
  • La production d’hydrogène : Si l’électrolyse de l’eau permet de produire de l’hydrogène vert, cette méthode est encore trop coûteuse et peu répandue. La majeure partie de l’hydrogène commercialisé aujourd’hui est produit à partir d’énergies fossiles, diminuant les bénéfices environnementaux des véhicules à hydrogène.

Quelle place pour les véhicules à hydrogène sur le marché automobile ?

Les voitures à hydrogène représentent encore une part infime du marché avec seulement quelques milliers d’exemplaires en circulation dans le monde. Mais plusieurs constructeurs automobiles parient sur cette technologie en développant leurs propres modèles FCEV, comme Toyota, Hyundai ou Honda.

L’Europe encourage le développement de l’hydrogène

Dans le contexte de la transition énergétique et écologique, l’Europe a adopté en juillet 2020 un plan stratégique pour encourager la production et l’utilisation de l’hydrogène propre, y compris dans les transports.

Lire aussi  Batterie électrique qui se recharge rapidement : des records en vue

L’objectif est de développer les infrastructures nécessaires et de soutenir la recherche et l’innovation. Et ce, afin de réduire les coûts de production de l’hydrogène vert, mais aussi de rendre les véhicules à hydrogène plus accessibles.

Le potentiel des véhicules utilitaires et poids lourds

Outre les voitures particulières, l’hydrogène présente un fort potentiel pour les véhicules utilitaires et les poids lourds, notamment grâce à son autonomie et à sa rapidité de recharge. Plusieurs constructeurs, dont Nikola Motor ou Hyundai, développent déjà des camions fonctionnant à l’hydrogène.

Vers une cohabitation entre véhicules électriques et à hydrogène ?

Si les obstacles au développement massif des véhicules à hydrogène sont encore nombreux, cette technologie présente des avantages indéniables face aux modèles électriques.

Il est probable que les deux types de motorisation verte puissent coexister sur le marché, chacun ayant sa spécificité et répondant à différents besoins en termes de mobilité. La complémentarité entre voitures électriques et à hydrogène pourrait être la clé d’une transition énergétique réussie dans le domaine des transports.

Vous aimeriez aussi : Le choix crucial de la voiture en 2024, quel carburant privilégier ?

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire