Plan de 180 millions de dollars pour la sécurité routière au Québec

Temps de lecture : 2 minutes

La ministre des Transports du Québec, Geneviève Guilbault, a dévoilé un ambitieux plan d’action visant à renforcer la sécurité routière dans la province. Ce plan, d’une durée de cinq ans et doté d’un budget de 180 millions de dollars, vise particulièrement à protéger les écoliers, les piétons, les cyclistes et les travailleurs routiers.

Accompagnée de son homologue en Éducation, Bernard Drainville, la ministre Guilbault a annoncé une série de mesures pour contrer la hausse inquiétante des accidents, blessures et décès sur les routes québécoises ces dernières années.

Le Plan d’action en sécurité routière 2023-2028 s’inspire de la Vision Zéro, une stratégie suédoise ayant pour but ultime de réduire à zéro le nombre de victimes sur les routes. Née en Suède en 1997, cette approche repose sur le principe que tout décès ou blessure sur la route est inacceptable.

Pour atteindre cet objectif, la ministre des Transports propose 27 mesures, impliquant davantage les municipalités. Un montant de 68 millions de dollars sera alloué aux municipalités pour la création d’infrastructures sécuritaires dédiées aux piétons et aux cyclistes.

La sécurité autour des écoles est une priorité, avec une réduction générale des limites de vitesse à 30 km/h partout au Québec, sauf exceptions. Les heures scolaires, actuellement de 7h à 17h de septembre à juin, seront revues pour inclure les périodes où ces zones restent fréquentées en dehors de cet intervalle.

Lire aussi  Travail : Pourquoi de nombreux cadres se réorientent vers les métiers manuels

Les amendes et sanctions pour diverses infractions touchant les zones scolaires, les chantiers et la sécurité des usagers vulnérables seront augmentées. Des recommandations à ce sujet seront fournies par des experts de la SAAQ à la ministre à l’automne.

Les municipalités auront également la possibilité d’utiliser des radars photo pour surveiller les zones scolaires et les chantiers. Cette approche s’est avérée efficace dans la réduction de la vitesse, comme l’a souligné la ministre Guilbault.

Un appel d’offres pour l’achat de nouveaux radars photo a déjà été lancé pendant l’été.

Le gouvernement vise également à mieux encadrer l’utilisation des petits véhicules personnels tels que les trottinettes électriques.

Au total, le plan prévoit 47 actions pour améliorer la sécurité routière, dont près d’une vingtaine sera mise en œuvre dès cette année. Parmi les mesures phares, notons la réduction de la vitesse maximale à 30 km/h dans les zones scolaires, l’octroi de fonds supplémentaires aux municipalités pour des aménagements sécuritaires, et l’installation de radars photo dans les zones sensibles. Une Table de la sécurité routière sera également rétablie, avec la participation de l’Union des municipalités du Québec.

Lire aussi  Fin du démarchage téléphonique en 2024 :​​​​​ un nouvel outil accessible à tous et entièrement gratuit.

Partagez cet article avec vos amis!