Mauvaise nouvelle pour les fumeurs français qui s’approvisionnent en Belgique

Temps de lecture : 3 minutes

Dès 2024, le budget dédié à la consommation de tabac des français pourrait augmenter significativement, y compris pour ceux qui s’approvisionnent habituellement en Belgique. Dans le cadre de la lutte contre le tabagisme et ses dangers, le ministère de la Santé belge envisage une augmentation des taxes sur les paquets de cigarettes.

Les buralistes belges inquiets face à cette décision

Cette annonce provoque une vague d’inquiétude parmi les buralistes belges, qui redoutent une baisse notable de leurs revenus. Les Français constituent une part importante de la clientèle des magasins frontaliers belges, qui connaissent une forte demande en tabac peu onéreux.

Lisez aussi : Hausse prévue des prix de l’alcool avant Noël : Quel budget pour les fêtes ?

Des hausses de prix depuis 2003 incitant aux achats transfrontaliers

Depuis les années 2000, la France a connu plusieurs hausses des prix du tabac, poussant les consommateurs à se tourner vers les pays voisins, dont la Belgique, où les tarifs sont plus abordables. Ces achats frontaliers ont explosé ces dernières années.

En 2010, l’Union européenne propose des axes pour renforcer sa législation sur les produits du tabac. Et en 2023, des craintes naissent parmi les buralistes français situés le long de la frontière belge. En 2024 alors, l’augmentation des taxes sur le tabac en Belgique provoquerait une hausse significative du prix des paquets de cigarettes.

Lire aussi  Kelly Slater dénonce le projet de nouvelle tour des juges pour le surf les JO de Paris

La suppression des quotas en Europe : un précédent qui n’a pas réjoui tout le monde

Le gouvernement français a déjà supprimé les limitations légales à l’achat de tabac à l’étranger, soulevant des inquiétudes chez les buralistes frontaliers. Ces derniers craignaient de voir chuter leur volume d’affaires, tandis que leurs clients se dirigeaient vers d’autres pays pour acheter des cigarettes moins chères.

mauvaise-nouvelle-pour-les-fumeurs-francais-qui-s-approviosionnent-belgique

L’Andorre, une exception française ?

Malgré la fin des quotas dans l’Union européenne, l’Andorre reste une exception. Ce petit territoire situé entre la France et l’Espagne continue de bénéficier de limitations légales à l’achat de tabac. Cette particularité permet aux buralistes andorrans de proposer des prix compétitifs, attirant une clientèle étrangère, notamment française.

Les effets potentiels de cette hausse sur les fumeurs français

Si l’augmentation des taxes en Belgique est confirmée, les fumeurs français devront faire face à une hausse significative de leur budget consacré au tabac.

Soulignons que les paquets de cigarettes achetés en Belgique pourraient perdre leur attrait économique, poussant certains consommateurs à se tourner vers d’autres alternatives pour faire des économies, ou même à réduire leur consommation de tabac.

L’essor du marché des cigarettes électroniques

Ces dernières années, le marché des cigarettes électroniques a connu une croissance impressionnante. Face à l’augmentation des prix du tabac et aux dangers avérés de la cigarette classique, de plus en plus de fumeurs se tournent vers les dispositifs électroniques pour continuer de fumer tout en réduisant les risques pour leur santé et leur porte-monnaie.

Ne manquez aussi pas : Lisez aussi : Les chiffres inquiétants : Le cancer colorectal en augmentation ce mois-ci !

Que retenir ?

Les fumeurs français devront sans doute s’adapter à cette nouvelle hausse des prix du tabac, qui pourrait décourager certains d’entre eux ou les pousser à adopter de nouveaux comportements, comme la réduction de leur consommation ou l’adoption de solutions alternatives telles que la cigarette électronique.

Lire aussi  FOOH : une tendance publicitaire révolutionnaire

S’il est indéniable que ces changements auront des répercussions sur le marché du tabac tant en Belgique qu’en France, il reste à voir comment les consommateurs et les professionnels du secteur sauront s’adapter à cette situation inédite. Affaire à suivre !

Partagez cet article avec vos amis!