Les prix d’Électricité et d’Énergie vont bouger ! Quelles évolutions prévues en 2024 ?

Temps de lecture : 3 minutes

En 2024, la crise énergétique impactera inévitablement l’économie, mais l’augmentation des prix de l’électricité restera modérée, ne dépassant pas 10%.

Cette information a été confirmée par Luc Rémont, PDG d’EDF, lors d’une intervention sur Franceinfo, faisant écho aux propos de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Luc Rémont a précisé que l’accroissement des tarifs électriques serait contenu à un maximum de 10% pour l’année prochaine.

L’avenir énergétique du pays : les alternatives à envisager

Éviter une pénurie d’énergie en hiver est un objectif de premier plan pour le gouvernement français, qui cherche à soutenir l’économie tout en prévenant une crise énergétique potentiellement dévastatrice. Plusieurs pistes sont explorées pour diversifier les sources d’énergie et engager une transition écologique responsable.

Le rôle du nucléaire dans la transition énergétique

Si la France reste fortement dépendante du nucléaire pour son approvisionnement en électricité, certains experts défendent l’idée que cette source d’énergie devrait jouer un rôle central dans la transition énergétique.

Nous ne manquerons pas de souligner ici que le nucléaire est considéré comme une source d’énergie sûre, propre et avantageuse pour assurer un approvisionnement énergétique fiable mais aussi à faible coût en période de crise.

Développement des énergies renouvelables

Le gouvernement français encourage également le développement des énergies renouvelables, telles que l’éolien, le solaire, la biomasse ou l’hydroélectricité.

Cela passe notamment par des politiques de soutien aux entreprises du secteur et des mesures incitatives pour les consommateurs qui souhaitent produire leur propre énergie verte, notamment l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments publics et privés quant au solaire.

Lire aussi  Bonne nouvelle : le prix des carburants va baisser, mais pour combien de temps ?
les-prix-d-electricite-et-d-energie-vont-encore-changer-quelles-modifications-sont-prevues-2024

Mais aussi :

  • Éolien : multiplication des parcs éoliens terrestres et marins,
  • Biomasse : valorisation énergétique des déchets agricoles, forestiers et urbains,
  • Hydroélectricité : exploitation des cours d’eau pour produire de l’électricité.

Les économies d’énergie et la rénovation énergétique

En plus de nous appuyer sur des sources d’énergie moins polluantes, réduire notre consommation d’énergie est indispensable pour limiter l’impact de la crise énergétique.

Pour cela, de nombreuses initiatives sont mises en place par les pouvoirs publics, notamment la promotion des gestes écocitoyens pour économiser l’énergie au quotidien, l’incitations fiscales pour la rénovation énergétique des bâtiments (isolation, chauffage, etc.) et les aides financières pour l’achat de véhicules électriques ou hybrides.

N’oublions aussi pas le développement des transports en commun et des infrastructures pour les modes de déplacement doux (vélo, marche à pied).

Pourquoi une hausse modérée des tarifs électriques ?

Le gouvernement français tente de contenir l’augmentation des prix de l’électricité tout en assurant un approvisionnement énergétique suffisant pour éviter une pénurie. Si la hausse de l’électricité prévue en 2024 reste modérée, elle traduit la volonté du gouvernement de réduire progressivement le bouclier tarifaire pour desserrer la pression sur les finances publiques.

Notons que les consommateurs verront une augmentation de 10 % des tarifs réglementés de vente de l’électricité à partir de début 2024. Cette hausse, qui s’appliquera aux ménages et aux petites entreprises, permettra d’alléger le poids financier que représente actuellement le secteur énergétique pour l’État.

Si la crise énergétique aura un impact inévitable sur les prix de l’électricité et de l’énergie en général, les efforts de diversification des sources d’énergie et de maîtrise de la consommation devraient limiter ces hausses. Mais consommateurs et professionnels devront rester vigilants et s’adapter aux évolutions du marché.

Partagez cet article avec vos amis!