Carrefour teste la baisse de prix face à Leclerc avec une politique de prix agressive

Temps de lecture : 3 minutes

Dans un marché très concurrentiel où les enseignes Leclerc, Intermarché et Système U ont distancié les groupes intégrés tels que Carrefour et Auchan, le géant de la grande distribution Carrefour décide de réagir avec une politique de prix plus agressive. L’objectif ? Contrer l’expansion des groupements d’indépendants sur le marché français de la grande distribution.

Notons au passage que Carrefour à connu une forte progression de son chiffre d’affaires en 2022, déclarant des gains importants de parts de marché au sein de tous les pays clés durant la même année. Sans oublier que le géant a pu convertir 59 magasins à ses enseignes fin 2022, un processus qu’il songeait à finaliser en 2023.

Une hausse des prix généralisée

Avec une inflation de 6,1% l’an dernier, soit le plus haut niveau depuis 2008 concernant les produits de grande consommation et les produits frais, la hausse des prix mensuelle moyenne accentue la domination des groupements indépendants. Cette situation pousse les autres acteurs du secteur à revoir leur stratégie pour rester compétitif.

Les enjeux de cette nouvelle stratégie de prix

Pour faire face à la compétition féroce des enseignes Leclerc en tête, Carrefour décide de tester une politique de prix plus agressive afin de reconquérir sa part de marché. Plusieurs enjeux sont au cœur de cette modification stratégique :

  • Regagner la confiance des clients en proposant des tarifs attractifs pour rivaliser avec ceux pratiqués par les indépendants,
  • Répondre à la demande des consommateurs pour des produits de qualité et abordables, malgré l’inflation grandissante,
  • S’adapter aux évolutions du marché pour maintenir une position concurrentielle solide.
carrefour-teste-la-baisse-de-prix-face-a-leclerc-avec-une-politique-prix-agressive

D’ailleurs, l’enseigne semble cultiver cette optique depuis 2022, lui permettant de faire quand même partie des supermarchés offrant de bonnes réductions. Alexandre Bompard, Président Directeur-Général, déclarait : « Dans un contexte d’inflation inédit, Carrefour démontre une nouvelle fois la solidité de son modèle avec des performances 2022 remarquables. Les orientations du plan Carrefour 2022 ont permis d’offrir des solutions aux clients face aux tensions sur leur pouvoir d’achat, tout en maintenant le cap de la transition alimentaire pour tous et la stricte discipline financière du Groupe. En 5 ans, le Groupe est parvenu à se repositionner comme un leader de son industrie. »

Il avait expliqué aussi que : « Cette transformation est le fruit du travail et de l’engagement exceptionnel des équipes et des partenaires franchisés de Carrefour. Avec Carrefour 2026, nous entamons une nouvelle phase de conquête, marquée par de plus grandes ambitions dans le digital, par le développement de l’offre discount et par de nouveaux engagements sociaux et environnementaux. En 2023, Carrefour continuera de se différencier au service de ses clients et de ses actionnaires. »

Lire aussi  Réduire le gaspillage alimentaire : comment économiser 30% sur votre budget courses.

Miser sur la différenciation et l’innovation

Au-delà de la baisse des prix, Carrefour se doit également d’innover et de se différencier pour attirer davantage de clients. Le groupe entend alors développer ses marques propres, élargir son offre avec l’introduction de nouvelles gammes de produits plus étendues et améliorer constamment la qualité et l’expérience client en magasin.

Quelles perspectives pour Carrefour face au succès des indépendants ?

Avec près de 10% de part de marché qui devraient changer dans les prochains mois, on voit clairement que la recomposition du secteur ne fait que commencer. La question demeure : cette nouvelle politique tarifaire alliée à différents efforts d’innovation sera-t-elle suffisante pour permettre à Carrefour de résister face au triomphe des enseignes indépendantes ? Affaire à suivre !

Un défi important pour Carrefour

Rappelons que Carrefour reste un acteur majeur de la grande distribution en France, malgré la progression des groupements d’indépendants. Le groupe se doit d’adapter sa stratégie à l’évolution du marché, et de répondre aux attentes des consommateurs en proposant une offre compétitive et attractive.

Lire aussi  Livret A, PEL, assurance vie, PER... Ce qui change pour votre épargne en 2024

L’adoption d’une politique de prix agressive n’est qu’un premier pas dans cette direction. Carrefour devrait continuer à se démarquer à travers l’amélioration de son offre globale, mais aussi en s’efforçant constamment d’innover au sein de ses magasins.

Carrefour relève un défi important avec l’adoption d’une politique tarifaire visant à rivaliser avec les enseignes indépendantes. Mais notons que ces dernières possèdent dorénavant une avance importante sur le marché français. La route vers le succès pour Carrefour ne sera probablement pas sans embûches… mais la marque dispose encore de nombreux atouts pour réussir cette transition.

Partagez cet article avec vos amis!