Stop au démarchage téléphonique : Solutions efficaces pour mettre fin aux appels indésirables.

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis le début de l’année, le gouvernement a entrepris une série d’actions pour sanctionner et limiter le démarchage téléphonique abusif en France. Mais les nouvelles mesures mises en place entre janvier et mars semblent rencontrer des difficultés d’application de la part des centres d’appel, dont le modèle économique est en péril.

Les réseaux sociaux continuent d’être inondés de plaintes de consommateurs mécontents. Une étude publiée par l’association UFC Que Choisir révèle que les Français reçoivent en moyenne quatre appels téléphoniques non sollicités par semaine.

Nouvelle réglementation sur le démarchage téléphonique

Depuis le 1er mars 2023, le démarchage commercial par téléphone est autorisé uniquement du lundi au vendredi, de 10h à 13h et de 14h à 20h. Cette nouvelle réglementation vise à mieux encadrer les pratiques et à réduire les nuisances subies par les clients. Mais cette limitation des horaires ne résout pas totalement le problème des appels intempestifs.

Ne manquez aussi pas : Contrefaçon, arnaque…5 astuces pour reconnaître un site frauduleux !

Quelles règles impose la loi de 2023 sur le démarchage téléphonique abusif ?

Il est désormais interdit de démarcher un client inscrit sur la liste d’opposition Bloctel (sauf cas spécifiques). Les clients ont aussi la possibilité de signaler un abus auprès de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations).

N’oublions pas l’obligation pour les démarcheurs de présenter clairement leur identité, l’objet de l’appel et le nom de l’entreprise à l’origine de l’appel. Il y a aussi des sanctions financières pouvant aller jusqu’à 75 000 € en cas de non-respect de ces règles

Lire aussi  Livret A, PEL, assurance vie, PER... Ce qui change pour votre épargne en 2024

Solutions pour bloquer les appels indésirables sur smartphone

Face au harcèlement téléphonique, connaître les moyens à votre disposition est indispensable à la protection de votre tranquillité. Pour venir à bout des appels intempestifs ou du moins les limiter sur votre téléphone portable, bloquez directement les numéros inconnus dans les paramètres de votre téléphone.

Essayez aussi de créer une liste noire pour empêcher certains numéros de vous joindre, et utilisez la fonction « Ne pas déranger » pour filtrer les appels selon vos critères

Certaines applications gratuites ou payantes permettent d’ailleurs de filtrer les appels indésirables en se basant sur une base de données régulièrement mise à jour. Ces applications peuvent également identifier les numéros dont l’identité est dissimulée et bloquer les appels frauduleux.

Et si vous êtes victime de démarchage téléphonique abusif, nous vous recommandons de vous inscrire sur la liste d’opposition Bloctel. Cette inscription gratuite vous permettra de signaler les entreprises qui ne respectent pas la réglementation en vigueur.

Vous aimeriez aussi : Attention aux arnaques en ligne : lesquelles font des ravages en ce moment ?

Trois solutions efficaces pour limiter le démarchage téléphonique lié au compte formation CPF

Le démarchage téléphonique abusif n’épargne pas les personnes disposant d’un compte personnel de formation (CPF). Voici trois solutions efficaces pour limiter ou stopper ces appels et SMS :

  • Désactivez les notifications par e-mail ou SMS liées aux offres de formation dans votre espace personnel sur le site du compte formation,
  • Signalez systématiquement les emails ou SMS indésirables auprès de l’organisme gestionnaire du CPF (la Caisse des dépôts),
  • Bloquez les numéros de téléphone et les adresses email des organismes de formation ayant tenté de vous contacter sans votre accord.
Lire aussi  retraite & impots : comment bénéficier de l'abattement de 10%

Protégez-vous contre le démarchage téléphonique abusif en mettant en place des filtrages sur votre smartphone, en utilisant des applications dédiées et en vous inscrivant sur la liste d’opposition. N’hésitez pas à signaler les entreprises qui ne respectent pas vos droits afin de bénéficier d’une protection juridique.

Partagez cet article avec vos amis!