Une camionnette électrique peut-elle émettre plus de CO2 qu’une citadine à essence ?

Temps de lecture : 3 minutes

La question se pose : est-il possible qu’une camionnette électrique émette davantage de CO2 qu’une petite voiture à essence, en prenant en compte l’ensemble du cycle de vie des deux véhicules ? Nous avons mené l’enquête pour éclaircir cette problématique très discutée.

Impact environnemental des camionnettes électriques

Les véhicules électriques sont souvent considérés comme une solution idéale contre le réchauffement climatique, en raison notamment de la diminution des émissions polluantes pendant leur utilisation. Mais n’oublions pas que le cycle complet d’un véhicule englobe également sa production et sa fin de vie, et ces aspects ont aussi leur impact sur notre environnement.

La fabrication des batteries, un enjeu crucial

Les batteries des véhicules électriques nécessitent des métaux tels que le lithium, le cobalt ou encore le cuivre, dont l’extraction peut être extrêmement polluante. Les mines dédiées à ces matériaux sont souvent la cause de la dégradation des paysages et de la pollution des eaux, sans compter les émissions de CO2 liées à ces activités industrielles.

Concernant l’extraction du cuivre au Chili, notons que l’utilisation de machineries au diesel augmente significativement les émissions de gaz à effet de serre.

Quant à la production d’énergie pour les véhicules électriques, sachez que malgré la multiplication des sources d’énergies renouvelables, une part importante de l’électricité utilisée par ces véhicules provient encore des énergies fossiles, ce qui génère également des émissions polluantes.

Lire aussi  Rappel constructeur : Citroen face à un problème de corrosion sur certains de ces modèles hybrides rechargeables
une-camionnette-electrique-peut-elle-emettre-plus-de-co2-quune-citadine-a-essence

Comparaison avec les citadines à essence

Les petites voitures à essence ont un poids moindre que les camionnettes électriques, et leur production est généralement moins coûteuse en termes d’émissions carbone. Mais gardons à l’esprit que ces véhicules thermiques émettent des gaz à effet de serre tout au long de leur utilisation, notamment du CO2 lors de la combustion de l’essence dans le moteur.

Des cas concrets : Mirage vs Rivian

Dans certaines situations, une camionnette électrique peut effectivement émettre plus de CO2 qu’une petite voiture à essence sur son cycle de vie complet. Prenons l’exemple de la Mitsubishi Mirage, vendue aux États-Unis, et de la camionnette 100% électrique Rivian :

  • Mitsubishi Mirage : cette petite voiture à essence présente des émissions de CO2 relativement faibles grâce à sa taille et son poids réduit ; elle a donc un impact environnemental moindre que le Rivian.
  • Rivian : bien que ce véhicule soit entièrement électrique et ne possède pas de pot d’échappement, les émissions de CO2 liées à sa production sont élevées (en raison notamment de la fabrication des batteries) qu’elles surpassent celles de la Mirage.

Faut-il éviter les camionnettes électriques ?

Si l’on considère uniquement les émissions de CO2, une camionnette électrique peut effectivement avoir un impact environnemental supérieur à celui d’une petite voiture à essence. Mais les camionnettes électriques présentent également d’autres avantages environnementaux, tels que l’absence d’émissions locales (comme les particules fines et les oxydes d’azote) et la réduction du bruit.

Lire aussi  Peugeot, DS, Citroën et Opel touchés de plein fouet par la défaillance de leur moteur

Envisager une approche globale lorsqu’il s’agit de choisir un véhicule écologique est donc fondamental. Les critères doivent dépasser la simple question des émissions de CO2, et inclure aussi les impacts sur la qualité de l’air, la consommation des ressources naturelles ou encore les conditions sociales liées à l’extraction des métaux nécessaires aux batteries.

Rappelons que la transition vers des modes de transport plus durables passe également par le développement de solutions alternatives telles que les transports en commun, le covoiturage ou le vélo, afin de réduire notre dépendance à la voiture individuelle quelle que soit son énergie.

Partagez cet article avec vos amis!