BMW dit adieu aux voitures électriques. Découvrez ce que va faire le constructeur allemand

Temps de lecture : 2 minutes

La marque allemande BMW a récemment fermé une page importante de son histoire en mettant fin à la production de ses moteurs à combustion interne dans son usine historique de Munich, selon un article paru le 18 novembre 2023. Le dernier modèle équipé d’un moteur V12 a également été révélé avec une série 7 très spéciale.

Face aux réglementations restrictives en matière d’émissions et à l’avènement de l’électrique, BMW choisit de repenser sa stratégie en misant sur les technologies alternatives, notamment l’hydrogène.

Les batteries à semi-conducteurs : une révolution pour l’industrie automobile ?

Le 20 janvier 2024, la John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences de Harvard a franchi une étape décisive dans le développement des batteries à semi-conducteurs.

Ces nouvelles batteries pourraient bien représenter l’avenir des voitures électriques et impacter fortement l’industrie de l’automobile. Mais il semblerait que BMW, dont l’un de ses modèles fait partie des modèles électriques les plus fiables du marché, soit toujours résolu à miser sur l’hydrogène comme alternative aux moteurs à combustion traditionnels.

Les batteries à semi-conducteurs sont dotées d’une meilleure densité énergétique et d’une plus grande longévité et sécurité accrue. Devant les avantages potentiels des batteries à semi-conducteurs, BMW pourrait être tenté de revoir sa stratégie pour ses modèles électriques.

Lire aussi  Hyundai et Kia parient sur l'hydrogène pour révolutionner l'avenir des voitures
bmw-dit-adieu-aux-voitures-electriques-decouvrez-ce-que-va-faire-le-constructeur-allemand

Pourquoi l’hydrogène ?

Depuis plusieurs années, BMW affiche une volonté claire d’investir dans le développement de motorisations fonctionnant à l’hydrogène. L’entreprise est convaincue que cette technologie représente une alternative viable et durable aux moteurs traditionnels.

Les points forts de l’hydrogène sont nombreux, citons notamment une émission presque nulle de gaz polluants (uniquement de la vapeur d’eau), une rapidité du plein (5 à 10 minutes), et une autonomie élevée (500 km en moyenne).

Les défis à relever pour l’implantation de l’hydrogène

Malgré ces avantages indéniables, l’utilisation de l’hydrogène comme source d’énergie pour les véhicules fait encore face à des challenges importants, notamment le coût de production et de stockage de l’hydrogène, le manque d’infrastructures pour le ravitaillement en hydrogène et la nécessité de garantir une production “verte” d’hydrogène.

Quelle place pour l’hydrogène dans la gamme BMW ?

Alors que les voitures électriques semblent avoir conquis une large part de marché, BMW continue à explorer le potentiel de l’hydrogène. Plusieurs modèles ont déjà été dévoilés dont l’i Hydrogen NEXT et la Vision Hydrogen Concept présenté lors du salon IAA Mobility 2023 à Munich.

BMW a également annoncé que d’autres modèles équipés de motorisations hydrogènes seraient présentés dans les années à venir, signe de l’engagement de la marque bavaroise en faveur de cette technologie.

Lire aussi  Mazda fait sensation au Salon de L'automobile de Tokyo avec sa MX5 configurée à l'extrême

Quel avenir pour BMW et ses choix stratégiques ?

En misant sur l’hydrogène comme alternative aux moteurs à combustion interne et face au développement des voitures électriques, il est clair que BMW prend un pari audacieux. L’avenir dira si cette stratégie porte ses fruits ou si la marque devra finalement revoir sa position face à une industrie automobile de plus en plus guidée par les enjeux environnementaux et les avancées technologiques.

Les prochaines années seront déterminantes pour BMW et ses concurrents et seul le temps révélera les technologies qui auront su s’imposer sur le marché automobile.

Partagez cet article avec vos amis!