Automobile : changements majeurs sur les nouveaux moteurs électriques

Temps de lecture : 2 minutes

Selon une étude récente intitulée « Tendances et perspectives du marché mondial Moteurs électriques automobiles », le marché mondial des moteurs électriques pour véhicules devrait connaître une croissance significative au cours de la période de 2021 à 2031.

Cette étude fournit des informations sur les revenus générés par ce marché entre 2016 et 2020, ainsi que des prévisions pour les années à venir. En plus d’une analyse approfondie du marché lui-même, l’étude aborde également les facteurs qui ont alimenté cette croissance, mais aussi les contraintes et opportunités auxquelles ces moteurs électriques sont confrontés.

Plus précisément, il est question de la manière dont ces facteurs auront un impact sur le marché des moteurs automobiles électriques dans la décennie à venir !

Introduction d’un nouveau moteur à hydrogène chez Toyota

Toyota a récemment présenté son tout dernier prototype équipé d’un moteur à combustion interne fonctionnant à l’hydrogène comme source de carburant.

Cette technologie novatrice pourrait changer radicalement les voitures de demain, car elle offre divers avantages par rapport aux moteurs à essence conventionnels. Nous avons d’ailleurs tenté de répondre à une question qui revient assez souvent : les véhicules à hydrogène détrôneront-ils les électriques ?

Cette solution présente des similitudes avec les carburants électroniques, tels que l’autonomie comparable à celle des moteurs à combustion et leur facilité de ravitaillement.

Lire aussi  Achat de voiture d'occasion : Ce qu'on ne sait généralement pas avant de franchir le pas ! Conseils essentiels.

Le potentiel de l’hydrogène dans le futur est énorme, avouons-le. C’est une excellente alternative aux moteurs à combustion classiques, avec une capacité à réduire les émissions polluantes, son avitaillement facile et rapide, et le potentiel qu’elle offre : celui d’améliorer l’autonomie et les performances des véhicules électriques (VE).

l'automobile-changements-majeurs-sur-les-nouveaux-moteurs-electriques

Les GPS intégrés au programme de formation à la conduite en Belgique

Le pays voisin, la Belgique, vient de mettre en place une mesure visant à inclure l’utilisation du GPS lors de leur examen de conduite. Cette technologie est dorénavant considérée comme indispensable pour les conducteurs actuels.

La France a également apporté quelques modifications à son permis de conduire depuis le début du mois de juillet, notamment en autorisant la prise du volant seul dès l’âge de 17 ans. Mais l’intégration du GPS au programme de formation n’est pas encore prévue sur le territoire français.

Adaptation profonde nécessaire face à l’échéance de 2035

D’ici 2035, la vente de véhicules neufs fonctionnant à l’essence ou au diesel sera interdite en France. Cette décision majeure engendre une nécessité d’adaptation pour l’ensemble des acteurs du secteur automobile, des constructeurs aux équipementiers, en passant par les réparateurs et loueurs.

Comme évoqué dans l’étude Xerfi Precepta, ces entreprises devront faire face à des enjeux économiques importants, notamment la diminution du marché (moins d’équipements de 1er monte, de pièces de rechange, de réparation) et le report des achats de véhicules neufs.

Lire aussi  Que vaut le C40, la première voiture SUV électrique de Volvo ?

Sans oublier l’essor du marché de la mobilité électrique et ses conséquences sur les stratégies des différents acteurs du secteur

Il semblerait que l’industrie automobile française devrait s’adapter rapidement aux changements majeurs qui se profilent pour les moteurs électriques.

Vous aimeriez aussi : Attention, révolution en marche : les Chinois dominent le marché de la voiture électrique abordable !

Partagez cet article avec vos amis!

Laisser un commentaire