Peugeot – Citroën : problème de fiabilité d’ampleur concernant le moteur 1.2 PureTech

Temps de lecture : 2 minutes

Le moteur Puretech 1.2 équipant certains modèles des marques Peugeot et Citroën, ainsi qu’Opel, suscite de vives inquiétudes en raison de problèmes de fiabilité. Des critiques émanant essentiellement d’utilisateurs algériens mettent en lumière les défauts liés à la conception de ce moteur, qui ont déjà été pointés du doigt en France. La surconsommation d’huile, l’usure prématurée de la courroie de distribution et d’autres soucis techniques sont autant d’éléments qui détériorent la confiance accordée à ce produit phare du groupe Stellantis.

Un retour en Algérie sous le signe de l’inquiétude

Depuis le relancement officiel de la marque allemande Opel en Algérie le 15 novembre dernier, les réseaux sociaux bruissent d’inquiétudes quant à la fiabilité du moteur Puretech 1.2. Les utilisateurs déplorent notamment des défauts de conception apparaissant sur les modèles Astra et Mokka équipés de ce moteur. Il semblerait que la réputation de cette motorisation ne soit pas à la hauteur des attentes.

La conception du moteur remise en question

Selon les critiques, le principal problème du moteur 1.2 PureTech proviendrait de la conception même du moteur : pour réduire les frictions internes, la courroie de distribution est lubrifiée par l’huile du moteur. Si cette solution permet d’améliorer les performances et la consommation, elle pourrait être à l’origine d’une surconsommation d’huile et d’une usure prématurée de la courroie de distribution.

Lire aussi  Neige, verglas, tempête... découvrez la liste des départements placés en vigilance jaune cette semaine du 4 décembre

Dans le pire des cas, ces problèmes pourraient mener à une casse pure et simple du moteur. Il convient donc de prendre au sérieux ces inquiétudes concernant la fiabilité du moteur 1.2 PureTech, qui a pourtant été récompensé à plusieurs reprises en tant que meilleur moteur dans sa catégorie entre 2015 et 2018.

Un sujet sensible pour le groupe Stellantis

Ces critiques surviennent dans un contexte déjà délicat pour le groupe Stellantis, qui regroupe les marques Peugeot, Citroën et Opel. En effet, plusieurs problèmes similaires ont déjà été signalés en France, soulevant des questions quant à la qualité et la durabilité des véhicules équipés de ce moteur.

Quelles conséquences pour les constructeurs ?

Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact exact de ces problèmes de fiabilité sur la réputation et la performance commerciale des marques concernées. Toutefois, face aux inquiétudes exprimées par les utilisateurs et aux polémiques grandissantes, il pourrait s’avérer nécessaire pour les constructeurs de mettre en place des mesures correctives afin de rassurer leur clientèle.

  • Une campagne de communication pour informer et rassurer sur les actions menées pour résoudre ces problèmes
  • Un renforcement des contrôles qualité en amont de la production, afin d’éviter que de tels soucis ne se reproduisent à l’avenir
  • L’organisation éventuelle d’un rappel de véhicules équipés de ce moteur, afin de procéder aux réparations nécessaires
Lire aussi  Assurance automobile : Bonus en hausse, prime d'assurance qui stagne ? Pour quelles raisons ?

Les marques concernées devront sans doute s’employer activement pour redorer leur blason et dissiper les inquiétudes légitimes de leurs clients. Seule une action rapide et décisive permettra au groupe Stellantis de retrouver une image positive auprès du public.

Un défi majeur à relever

Les problèmes de fiabilité du moteur 1.2 PureTech chez Peugeot – Citroën constituent un sérieux défi pour le groupe Stellantis, qui doit impérativement regagner la confiance des consommateurs. Pour préserver sa compétitivité sur le marché automobile mondial, il est essentiel que le groupe prenne des mesures efficaces pour corriger les défauts de conception de ce moteur et assure une qualité irréprochable sur l’ensemble de ses produits.

Partagez cet article avec vos amis!