JO 2024 : une nouvelle destination en France prête à accueillir les épreuves de surf

Temps de lecture : 2 minutes

Face aux incertitudes concernant la tenue des épreuves de surf aux JO 2024 à Tahiti, deux sites français se sont portés volontaires pour accueillir l’événement : Lacanau et La Torche. Laurent Peyrondet, maire de la commune de Lacanau, a déclaré auprès de l’AFP que la commune a continué à travailler et serait heureuse d’accueillir les épreuves si besoin.

Rappelons que l’Américain Kelly Slater avait exprimé récemment sur Instagram son opposition et mécontentement vis-à-vis de la construction d’une nouvelle tour des juges, notamment pour abriter l’épreuve de surf à Tahiti des Jeux olympiques 2024. Il dénonçait fermement le compromis concrétisé par les autorités en dépit de l’environnement.

L’hypothèse d’un plan B exclue par la ministre des Sports et des JO

Sachez que la ministre des Sports et des JO, Amélie Oudéa-Castéra, a récemment exclu l’hypothèse d’un plan B de déplacer l’épreuve olympique de surf de Teahupo’o vers La Torche, et ce, malgré les nombreuses inquiétudes environnementales.

Le gouvernement polynésien a choisi de suspendre les travaux sur le site de Teahupo’o après des essais techniques contestés par des associations de défense de l’environnement, qui craignent une dégradation des fonds marins.

Lire aussi  Vague de boue en Savoie : catastrophe et dégâts considérables

Plusieurs centaines de personnes ont d’ailleurs manifesté près du village de Teahupo’o pour protéger l’environnement et dénoncer le projet d’édification d’une tour des juges en aluminium, spécialement prévue pour les JO. Ils estiment qu’elle pourrait nuire à la biodiversité et fragiliser le site.

Notons que le projet de tour prévoit une structure de 14 mètres de hauteur avec trois étages et un câble sous-marin. Les associations dénoncent un manque de concertation sur ce dossier et réclament davantage de transparence dans la prise de décision.

Nous vous invitons à ne pas manquer : Kelly Slater dénonce le projet de nouvelle tour des juges pour le surf les JO de Paris.

Bordeaux Métropole mobilisée si besoin

Malgré les incertitudes entourant le site de Tahiti, Bordeaux Métropole a rappelé sa capacité à se mobiliser rapidement pour la tenue des épreuves. Le 12 juillet 2019, le maire de Lacanau avait accueilli des élus de Bordeaux Métropole devant une trentaine de surfeurs formant une haie d’honneur avec leurs planches.

jo-2024-une-nouvelle-destination-en-france-prete-a-accueillir-les-epreuves-de-surf

Des infrastructures adaptées en France

Lacanau et La Torche disposent déjà de l’ensemble d’infrastructures adaptées pour accueillir les compétitions de surf. Il reste à déterminer si les épreuves des JO 2024 se tiendront bien à Tahiti ou dans l’une de ces deux destinations françaises.

  • Lacanau : village incontournable du surf français, doté d’un club, d’écoles et de nombreuses compétitions régionales.
  • La Torche : plage située en Bretagne, reconnue internationalement pour la qualité de ses vagues et ayant déjà accueilli des compétitions comme le Championnat du Monde de Stand Up Paddle.
Lire aussi  Inflation : comment obtenir les 800 € de la « Prime Chauffage » du Gouvernement

Lisez aussi : Les athlètes les plus mystérieux du monde du sport : enquête exclusive !

Partagez cet article avec vos amis!