Montée en puissance des constructeurs automobile asiatiques : qu’en est il des Français ?

Temps de lecture : 2 minutes

Malgré l’électrification du marché, la crise sanitaire et la crise économique qui pousse les Français à ne pas dépenser sans compter, les constructeurs automobiles français s’imposent une nouvelle fois dans l’Hexagone. Selon les chiffres définitifs des ventes de voitures dans le pays pour 2023, les marques françaises maintiennent leur position dominante.

La Clio actuelle de Renault, championne des ventes

L’Actuelle Clio de Renault, par exemple, continue d’être un véritable succès commercial. Ce modèle est plébiscité par les Français, tant en matière de design que de performance et de fiabilité. Plus généralement, les citadines et compactes françaises rencontrent un franc succès auprès des automobilistes de l’Hexagone.

Renault, Peugeot et Citroën en tête

Renault conserve sa place de numéro un sur le marché français avec des modèles phares tels que la Clio, la Mégane ou encore le Captur. En seconde position, on retrouve Peugeot dont les modèles 208, 2008 et 3008 continuent d’être particulièrement appréciés.

Quant à Citroën, elle complète ce trio gagnant avec des voitures telles que la C3, la C4 ou le SUV C5 Aircross qui séduisent de plus en plus d’automobilistes français.

montee-en-puissance-des-constructeurs-automobile-asiatiques-qu-en-est-il-des-francais

Des succès moins marquants dans les segments plus haut de gamme

Notons que l’ascendant des constructeurs nationaux est moins significatif dans les catégories plus luxueuses et premium. Certes, Peugeot avec sa 508 et DS Automobiles (groupe PSA) avec ses modèles haut de gamme parviennent à tirer leur épingle du jeu, mais la concurrence étrangère n’est jamais bien loin.

Lire aussi  Entretien de sa voiture au quotidien : découvrez nos dix conseils

Les marques allemandes telles qu’Audi, BMW et Mercedes-Benz proposent des offres redoutables et continuent de capter une part importante du marché hexagonal dans ces segments.

Dans les catégories luxueuses et premium notons une part de marché de 40% pour les marques françaises contre 60% pour les marques étrangères (principalement allemandes). Dans les autres catégories, les marques françaises détiennent 70% de parts de marché contre 30% pour les marques étrangères.

Des défis à surmonter pour les années à venir

Même si les constructeurs automobiles français affichent de bons résultats en termes de ventes dans l’Hexagone, plusieurs défis restent à relever pour assurer leur pérennité. Parmi eux :

  • L’adaptation à l’électrification et aux nouvelles normes environnementales : avec les régulations de plus en plus strictes, les marques françaises doivent investir davantage dans la recherche et le développement de véhicules électriques et hybrides.
  • La conquête des marchés internationaux : bien qu’étant fortes sur leur territoire national, les entreprises françaises doivent continuer à renforcer leur présence mondiale pour assurer leur croissance et faire face aux géants internationaux du secteur.
  • L’innovation technologique : intégrer les dernières avancées technologiques concernant notamment les systèmes d’aide à la conduite, la connectivité ou encore les services de mobilité.

Les constructeurs français ont encore du pain sur la planche pour parvenir à consolider leur domination sur le marché hexagonal et, surtout, se développer à l’international. Mais la performance globale de ces entreprises en 2023 témoigne d’une résilience face aux crises et d’une capacité à proposer des modèles séduisants pour les acheteurs français.

Partagez cet article avec vos amis!