Neige et verglas : comment conduire en toute sécurité ?

Temps de lecture : 2 minutes

La saison hivernale est souvent synonyme de routes enneigées et verglacées. Dans ces conditions, adopter une conduite sécuritaire pour préserver sa sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route. Nous vous proposons quelques conseils pour conduire en toute sécurité sur neige et verglas.

Préparer son véhicule avant le départ

Avant de prendre la route en hiver, nous vous conseillons de bien vérifier et équiper votre véhicule. Vérifiez d’ailleurs l’état de vos pneumatiques, ils doivent être en bon état et adaptés aux conditions hivernales (pneus neige ou pneus toutes saisons avec marquage M+S).

N’oubliez pas de contrôler les niveaux de liquide : nettoyant vitre et /ou lave-glace déglaçant, huile moteur et liquide de refroidissement. Mais aussi d’emporter avec vous du matériel utile, notamment : grattoir à glace, chiffon propre, balayette, chaînes à neige et lampe de poche.

Adapter sa conduite aux conditions routières

Contrairement aux idées reçues, nous ne vous recommandons pas de rouler plutôt sur les traces laissées par les autres voitures lorsque la route est enneigée ou verglacée. Cela peut comprimer la neige, la rendant encore plus dure et glissante. Préférez rouler légèrement à côté des traces plutôt que directement dessus.

Nous vous rappelons de diminuer votre vitesse et de l’adapter aux conditions de la route. Rouler trop vite sur une chaussée glissante augmente le risque d’aquaplanage et réduit l’adhérence de vos pneumatiques. Conservez également une distance suffisante avec le véhicule qui vous précède pour pouvoir freiner sans provoquer une collision en cas d’imprévu.

Lire aussi  Et si la taxe de stationnement des SUV à Paris cachait autre chose ?
neige-et-verglas-comment-conduire-en-toute-securite

Bien utiliser les freins et l’accélérateur

Lorsque vous freinez sur une route enneigée ou verglacée, nous vous conseillons d’utiliser au maximum le frein moteur (en rétrogradant) et d’appliquer progressivement la pédale de frein pour éviter de bloquer les roues. Lorsque vous accélérez, faites-le également en douceur pour éviter les patinages inutiles.

Savoir comment réagir en cas de dérapage

Si votre véhicule commence à déraper, gardez votre calme et agissez rapidement, mais avec précaution. Voici les différents cas de figure à envisager :

  • Si votre voiture part en tête-à-queue, relâchez l’accélérateur et tournez le volant dans la direction du dérapage.
  • Si l’arrière de votre véhicule dérape vers la droite, tournez le volant vers la droite. Si l’arrière part vers la gauche, tournez à gauche.
  • Si vos roues avant se bloquent, relâchez la pédale de frein afin que les pneus puissent recommencer à rouler et retrouver de l’adhérence.

Conseils supplémentaires pour une conduite hivernale sécuritaire

Nous vous conseillons d’allumer vos feux de croisement dès que la visibilité devient moins bonne, en raison de la neige ou du verglas. Tenez-vous également informé des conditions météorologiques avant de prendre la route, et n’oubliez pas d’adapter vos trajets en fonction des prévisions.

Nous vous rappelons aussi d’investir dans un abonnement télépéage, si vous empruntez souvent des autoroutes. Cela vous évitera de sortir de votre véhicule aux péages et d’exposer inutilement vos mains et pieds au froid.

En suivant ces conseils, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour affronter sereinement les routes enneigées et verglacées cet hiver. N’oubliez pas que la prudence est le maître-mot lorsqu’il s’agit de conduire dans ces conditions difficiles et potentiellement dangereuses.

Partagez cet article avec vos amis!