Randonnée autour d'Hudson

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

http://lesrara.ca

 

Ce dimanche 12 décembre, Martin Hofton nous propose de découvrir les alentours de Hudson.

En cette saison,  les conditions météorologiques sont assez instables et, ne pouvant prévoir les conditions de neige le 12 décembre, nous ferons une randonnée ‘’Autour d’Hudson ‘’. 

Rendez-vous à Hudson, à 8h45 dans le stationnement en face de la SAQ, au coin des rues Selkirk et Main, pour un départ prévu à 9 h.

Nous longerons la rue Main jusqu’à l’église  Saint-James, puis nous continuerons par la Réserve naturelle  Clarke Sydenham et la rue Birch Hill vers le parc  Dwyer  à Côte Saint-Charles. Nous longerons ensuite la rivière Viviry jusqu’à  Sandy Beach en profitant de la vue superbe sur le  Lac des Deux-Montagnes et pour retourner vers notre point de départ. La distance à parcourir est d’environ 10km. La randonnée se fera surtout sur des sentiers à travers bois, à l’exception d’une partie sur la rue Main et devrait durer environ 2 heures.

Ceux qui souhaitent se joindre à nous pour un petit-déjeuner après la randonnée,  seront les bienvenus au restaurant Viviry, situé de l’autre côté de la rue face au stationnement. Si vous êtes intéressés à vous joindre à nous, veuillez en informer  Rosalie Shewchuk : registre@lesrara.ca avant le 10 décembre.

Les invités peuvent se joindre à nous une première fois gratuitement en s'inscrivant au préalable à: registre@lesrara.ca

Au plaisir de vous rencontrer.

UN PEU D’HISTOIRE

Au début des années 1800, Michel Eustache Gaspard Alain Chartier de Lotbinière mourut, laissant chacune de ses trois seigneuries, Vaudreuil, Lotbinière et Rigaud à chacune de ses trois filles. Le mari de Louise, la fille aînée,  Robert Unwin Harwood, un anglais de 31 ans,  devint le nouveau seigneur de Vaudreuil. Les Whitlock et les  Matheson étaient aussi d’autres pionniers anglais. La grande pauvreté de l’Angleterre dans les années 1837 qui amena plus de 400 immigrants ne parlant pas le français, la plupart originaires de Cumberland, et dont plusieurs d’entre eux s’appelaient Hodgson qui s’établirent dans des fermes de la région de  Como, Côte St Charles et Cavagnal. En 1865, un nouveau bureau de poste ouvrit ses portes à Cavagnal grâce à  George Matthews, un riche entrepreneur qui lui donna le nom de "Hudson" d’après le nom de jeune fille de sa femme Eliza.

La communauté s’agrandit rapidement et les industries se développèrent, parmi lesquelles une scierie, une verrerie, deux compagnies de glace qui fournissaient le chemin de fer Canadian Pacific à l’époque précédant la réfrigération mécanique, et Hudson devint aussi un point d’arrêt pour les bateaux à vapeur  navigant sur la rivière  Ottawa entre Montréal et Ottawa.

En 1969, les trois municipalités de Hudson, Hudson Heights et Como fusionnèrent, et avec la construction de l’autoroute transcanadienne, Hudson devint une ville-dortoir pour les banlieusards travaillant à Montréal.

 

Toute personne qui participe à l’une des activités du club Les Randonneurs associés reconnaît avoir lu, compris et accepté les politiques et décharges de responsabilité du club telles qu’affichées sur le site internet du club : http://www.lesrara.ca et déclare s’y conformer.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires