Le cœur de Claude Picard sera aux Jeux paralympiques

Yanick
Yanick Michaud
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une protégée de l’entraîneur de natation avec l’équipe canadienne

Alors que se terminent les Jeux olympiques de Londres, des milliers de sportifs s’apprêtent à prendre d’assaut la capitale et la plus grande ville du Royaume-Uni.

Les XIVes Jeux paralympiques, soit les Jeux paralympiques d’été de 2012, se dérouleront en effet à Londres du 29 août au 9 septembre.

Claude Picard de Vaudreuil-Dorion sera un spectateur attentif. « Depuis toujours j’évolue dans le monde de la natation. J’ai été conseiller technique de la Fédération de natation du Québec de 1999 à 2007. Et j’ai aussi été entraîneur pour les nageurs paralympiques pendant une longue période », explique celui qui a changé la vie d’une des nageuses qui sera bientôt à Londres.

Donner au suivant

Il y a quelques années, alors que Claude Picard s’occupait du milieu paralympique, Chantal Lacroix de l’émission Donnez au suivant l’a approché pour s’occuper de six jeunes à la recherche d’un entraîneur. « J’ai accepté d’emblée. J’ai entraîné ces jeunes deux fois par semaine. Ils se sont développés et l’émission est passée. Ils en ont été très heureux et ils ont décidé, pour certains, de poursuivre », lance fièrement Claude Picard.

Deux de ses protégées ont participé aux Championnats du monde aux Pays-Bas et étaient à Rio en 2009. « Puis, l’une d’elles a été sélectionnée sur l’équipe de natation pour Londres », ajoute, un éclat dans les yeux, l’entraîneur de natation. La Longueuilloise Valérie Drapeau sera en effet l’une des athlètes à surveiller au cours des Jeux paralympiques. « Elle revient des Jeux Can-Am et a effacé un vieux record canadien à Winnipeg. Je l’entraîne toujours et je suis fier d’elle », dit le Vaudreuillois.

Entraînement intensif

Au cours du mois de juillet, Picard et Drapeau se sont retrouvés pendant deux semaines au parc Jean-Drapeau pour un entraînement intensif avec une partie de l’équipe nationale. Actuellement, les membres de l’équipe sont en Italie pour un camp préparatoire jusqu’au 23 août. « Puis ils vont à Londres », explique celui qui ne pourra y aller pour diverses raisons. « Je suis fier parce qu’au départ, Valérie n’était pas capable de faire une seule longueur de piscine. Maintenant elle en fait entre 150 et 200 par entraînement », explique Claude Picard.

Il conclut en disant que s’il a contribué à développer le milieu paralympique au Québec avec Natation Canada, il l’a fait parce que ça donne de l’espoir à chacun et que l’on réalise ainsi que tout est possible.

Organisations: Fédération de natation du Québec, Natation Canada

Lieux géographiques: Londres, Pays-Bas, Winnipeg Parc Jean-Drapeau Italie Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires