Le pont de glace Hudson-Oka est ouvert

Stéphane
Stéphane Fortier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Grâce au froid des dernières semaines

HUDSON – Au début du mois de janvier, les probabilités qu’il y ait un pont de glace fonctionnel pour le reste de la saison hivernale s’avérait plutôt minces et certains, comme l’administrateur du pont, Jean-Claude Léger, se rangeaient dans le camp des pessimistes et invoquait un miracle.

Le miracle attendu s’est produit et le pont de glace Hudson-Oka s’est finalement ouvert le 6 février.

Miracle, il y a eu puisque depuis la mi-janvier, les températures nocturnes ont atteint et souvent dépassé, les -20 degrés celcius. « Depuis le 15 janvier, la température a fait s’épaissir suffisamment la glace du lac pour permettre d’aménager la piste. Mais ce n’est pas tant le froid que le peu de neige qui a contribué à faire le travail. Peu de neige et du froid, c’est la combinaison idéale », de dire Jean-Claude Léger. De fait, il fallait des températures de -8 à -10 le jour et de -20 la nuit. « Nous sommes à plus de 40 centimètres de glace présentement et elle continue à s’épaissir. Elle devrait normalement continuer à le faire jusqu’à la fin de février. Par la suite, il y aura un plafonnement », indique M. Léger.

Entretien

Pour que la piste soit carrossable, il faut d’abord tasser la neige, la gratter et l’arroser pour lui donner une surface praticable. « Quand la glace est trop dure, elle est plus difficile à égaliser », ajoute Jean-Claude Léger.

Sur le pont de glace, les voitures se font déjà nombreuses, il en passe environ 300 par jour depuis le 6 février, jour de l’ouverture du pont. « De jour en jour, on a de plus en plus d’usagers », révèle M. Léger.

Combien de temps le pont sera-t-il ouvert ? « Je crois qu’on peut se rendre jusqu’à la mi-mars. Chose certaine, on vient de sauver une partie de la saison. Dans un hiver normal, le pont s’ouvre à la mi-janvier. Cette année, il a commencé à faire froid à cette période. C’est un retard significatif, mais ça aurait pu être pire », souligne M. léger avec raison.

Il faut rappeler que l’année dernière, le pont de glace avait été en opération pendant trois semaines environ. Il avait fallu attendre seulement la mi-janvier pour pouvoir traverser en toute sécurité. Pour M. Léger la sécurité des gens est la priorité numéro et il préfère un hiver sans glace à des traversées trop hasardeuses. Par les temps qui courent, il est beaucoup moins hasardeux de s’aventurer sur la glace.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Annick Toupin
    02 mars 2013 - 12:11

    Vous devriez indiquer sur une de vos pages web que le pont de glace est maintenant fermé à cause des raisons climatiques. En passant suis bien heureuse d'avoir pû traverser cet hier sur ce magnifique pont de glace. Donc merci à la nature et ces merveilles. À l'an prochain... en se croisant les doigts

  • ROBERT CONNOLLY
    23 janvier 2013 - 15:24

    JE VOUDRAIS SAVOIR OU COMMUNIQUER QUAND LE PONT VA OUVRIR.