Entretien avec André Bouthillier

Christopher
Christopher C. Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Questions et réponses

Les Cèdres – Aîné de six enfants, le candidat du Parti québécois dans Soulanges, André Bouthillier, affirme connaître la « vraie » société. Il a élevé ses frères et sœurs avec sa mère, son père étant alcoolique. Celui qui estime avoir bien gagné sa vie souhaite maintenant redonner à la société. @Est-il satisfait de sa campagne jusqu’à présent?

André Bouthillier s’était fixé comme objectif de rencontrer un maximum de résidents, ce qu’il considère comme atteint. « Mon équipe et moi visitons 200 résidences par jour, explique le candidat. L’accueil est très bon, et les Soulangeois sont respectueux. Huit personnes sur dix veulent que Lucie Charlebois, la députée sortante, soit remplacée. »

@:Quels sont les dossiers prioritaires dans Soulanges?

L’enjeu de la santé est primordial, selon le candidat. « Il est inacceptable, dit-il, que les Soulangeois ne puissent compter que sur une ambulance et que certains préfèrent prendre le taxi pour se rendre à l’hôpital. Il faut aussi souligner que seulement quatre millions de dollars sur les 33 prévus ont été donnés à l’Hôpital régional du Suroît. » André Bouthillier soutient aussi que Soulanges est laissée pour compte en matière de services de proximité.

@:Que pense-t-il de l’utilisation des médias sociaux pendant la campagne?

Alors que l’équipe de Lucie Charlebois a utilisé les médias sociaux pour attaquer ses adversaires, André Bouthillier a préféré lancer des messages positifs, c’est du moins ce que soutient le candidat. « De tout façon, signale-t-il, une partie des Soulangeois n’ont pas accès à Internet, donc les attaques n’ont pas de réelle portée. Le PQ s’est engagé à donner un accès aux Québécois qui ne peuvent se brancher. »

@:Qu’a-t-il à offrir de plus que Lucie Charlebois?

Le candidat affirme vouloir offrir aux Soulangeois présence active et écoute. « Je vais continuer à rencontrer les citoyens. Il ne suffit pas de planter des arbres pour être un bon député », argue-t-il, faisant référence au bilan de Lucie Charlebois.

@:Selon les sondages, le PQ est en avance dans Soulanges, alors que le libéral Yvon Marcoux semble se diriger vers la victoire dans Vaudreuil. Considérant que Vaudreuil et Soulanges sont souvent perçus comme une seule et même région, le candidat craint-il que la présence de deux députés de partis différents freine la progression des dossiers?

André Bouthillier soutient connaître et respecter Yvon Marcoux. Il n’appréhende aucun problème de collaboration même s’il admet préférer travailler avec Kim Comeau, candidat du PQ dans Vaudreuil. « À titre de journaliste à l’Assemblée nationale, j’ai souvent vu des députés adversaires collaborer sur des dossiers régionaux. »

@:Pense-t-il être ministrable malgré son peu d’expérience en politique active?

Au moment de se lancer dans la course, André Bouthillier a mentionné à Pauline Marois, qu’il connaît depuis 25 ans, vouloir avant tout être député sans toutefois refuser la chance « d’en faire plus ». Selon lui, c’est « la prérogative du premier ministre de choisir son équipe ». « À titre de député de Soulanges, grâce à mes contacts au sein du parti, les résidents seraient gagnants », souligne-t-il.

@:Quel est son point de vue sur le vote stratégique?

Le candidat craint qu’un gouvernement minoritaire soit ingérable et rapidement renversé : « Il ne faut pas oublier que François Legault a déclaré qu’il ne collaborerait jamais avec un gouvernement minoritaire. Le Québec a besoin de stabilité, pas d’élections dans six mois! »

Organisations: PQ, Hôpital régional du Suroît, Assemblée nationale

Lieux géographiques: Soulanges, Vaudreuil, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires