Prioritaire, le parachèvement de l’autoroute 20?

Christopher
Christopher C. Jacques
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Débat des candidats de Vaudreuil

Vaudreuil-Dorion – La question du transport et du parachèvement annoncé de l’autoroute 20 à L’Île-Perrot et à Vaudreuil-Dorion a permis aux candidats d’exposer leur point de vue sur le développement régional.

De tous les candidats, seuls Julien Leclerc du Parti vert du Québec et Julien Bédard d’Option nationale sont d’avis que le parachèvement de l’autoroute 20 ne constitue pas une priorité.

« Nous ne voulons pas asphalter le Québec! » a lancé Julien Bédard, qui met plutôt de l’avant le développement du transport collectif électrique.

Pour sa part, Julien Leclerc est d’avis que l’amélioration de cette artère n’aurait aucun effet. Il soutient que le parachèvement ne ferait qu’attirer plus de circulation et que les effets des travaux seraient nuls. Il souligne que le transport en commun régional fonctionne très bien et que la circonscription aurait tout avantage à travailler en ce sens.

Kim Comeau, candidat du Parti québécois, avance pour sa part que le parachèvement de l’autoroute 20 n’est pas seulement prioritaire, mais aussi beaucoup plus réaliste que l’électrification des transports en commun. Il croit que ces travaux pourraient maximiser le potentiel économique régional.

De son côté, Martin Legault de la Coalition avenir Québec souligne que son parti appuie le développement durable et qu’en ce sens il mettrait l’accent sur l’amélioration de l’offre de services des trains de banlieue. Il se dit aussi favorable à la décentralisation du pouvoir décisionnel en matière de transport.

Le candidat de Québec solidaire Marc-André Pilon a une opinion bien différente de celle de ses adversaires. Selon lui, l’arrondissement de Dorion se meurt et la revitalisation de l’autoroute 20 pourrait l’aider seulement si le plan de développement prend en compte le bien du secteur.

Il a justement interpellé le député sortant sur cette question. Il s’inquiète que Vaudreuil-Dorion « devienne la même ville que toutes les autres », citant les projets très similaires de diverses banlieues : « Êtes-vous à l’aise avec le développement de Vaudreuil-Dorion, monsieur Marcoux? ».

Les questions de Marc-André Pilon sur l’urbanisation de la région étaient motivées par les propos du candidat du Parti libéral. Le député sortant a avancé que les municipalités de la circonscription soutiennent les changements dans la région et que le développement des modes de transport permettra de faire du secteur de Vaudreuil un axe intermodal, un centre névralgique pour le transport des marchandises.

Organisations: Parti vert du Québec, Parti québécois, Coalition

Lieux géographiques: Québec, Arrondissement de Dorion, Développement de Vaudreuil-Dorion Marcoux Secteur de Vaudreuil

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires