Des mèches pour l’été

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Depuis mon adolescence, j’inflige à ma tignasse des traitements capillaires chimiques. En effet, je colore mes cheveux assez régulièrement. Après avoir essayé le violet, le bleu marine, le noir et le Sun-in dans mes années d’expérimentation, j’alterne entre le blond et le brun. À l’occasion, j’inclus des mèches blondes à ma chevelure auburn. D’habitude, j’ai recours à l’expertise des coiffeuses pour parvenir à un résultat potable. Mais n’ayant jamais été adepte des salons de coiffure, j’ai souvent essayé de réaliser mes teintures à la maison. Parfois ça réussit, parfois c’est la catastrophe.

Près de deux ans se sont écoulés depuis ma décision de garder la couleur naturelle de mes cheveux. Cette semaine, j’en ai eu assez du brun. Je me suis acheté une boîte en pharmacie, un « kit à mèches ». En revenant du travail, je me suis installée devant un miroir et je me suis lancée. Le casque, le crochet, les gants de latex et le mélange décolorant. Comme je ne voulais pas un changement dramatique, je n’ai pas sorti trop de cheveux du casque. En moyenne, je dirais que je j’ai sorti une mèche par quatre trous.

Conseil : ne suivez pas nécessairement le temps indiqué dans les instructions. Si je l’avais fait, mes mèches seraient orangées. Au lieu de laisser le mélange sur les mèches pendant un maximum de 45 minutes, j’ai attendu 50 minutes avant de rincer. Puis, après avoir rincé les mèches (toujours en gardant le casque), j’ai réappliqué le mélange et l’ai laissé agir pendant un autre 20 minutes. Voilà qui était nettement mieux. Un petit problème par contre : j’ai trouvé assez complexe d’aller chercher des mèches à tâtons à l’arrière de la tête. Difficile, mais pas impossible. Bref, voici le résultat d’une boîte à mèche et d’un peu de patience. À noter que c’était la première fois que je m’« automéchais » la crinière avec un casque.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires