Sex & the city vs la réalité

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dernièrement, je me tape des épisodes de la série culte Sex & the city, le matin devant mon petit-déjeuner, et le midi. Quoi, un épisode dure 24 minutes; j’ai en masse le temps! Ça faisait un bail que j’avais renoué avec Carrie et compagnie. Je m’en ennuyais. Consciente du fait qu’il s’agisse d’une simple émission, et non de la réalité, je ne peux m’empêcher de me questionner sur le sujet primaire de la série : l’amitié entre filles.

Les femmes ont toujours eu besoin de leurs copines au fil de leur vie, mais entretenir et maintenir des amitiés pendant des décennies, est-ce encore possible?

Présentement, je compte une amie proche que je connais depuis la maternelle. Les autres, je les ai connues au cours du secondaire et de mes fabuleuses quatre années au collège.

Aussi différentes soient-elles, je les adore toutes autant. Chacune m’apporte quelque chose de différent. Ma question est celle-ci : comment garder ces amitiés alors qu’on ressent de moins en moins le besoin de se voir? En vieillissant, on se case, on s’occupe à entretenir maison, jardin, enfants, couple et bien plus encore. On occupe des emplois de plus en plus exigeants, on est plus fatiguées, on essaie de se garder du temps pour soi et pour les amis du conjoint. Que reste-t-il pour les filles? Nada. Zéro et une barre.

Pourtant, je suis certaine que, comme moi, plusieurs membres de la gent féminine sont pourtant bien confortables dans leur routine et dans leur couple. Et lorsque les filles se retrouvent le temps d’un souper, c’est comme si elles s’étaient vues la veille. De plus, il me semble que jadis, on pouvait se téléphoner pour discuter, ou pour se voir sans nécessairement prévoir une activité du tonnerre à faire ensemble (comme une petite marche ou un film de filles). À 28 ans, on dirait qu’il faut une occasion, une fête ou un objectif précis pour s’appeler.

Pourquoi attendre une occasion spéciale pour se voir? Pourquoi délaisser nos amitiés alors qu’elles étaient auparavant numéro un sur nos listes de priorités? Que s’est-il passé? Est-ce que les femmes se retrouvent lorsqu’elles ont passé plus de 10 ou 20 ans avec le même partenaire? Ou est-ce que la vie de couple adulte s’avère un meurtrier d’amitié féminine?

En attendant d’obtenir réponse à mes questions, je prends ce qui passe. J’accepte les invitations qu’on me lance dès que c’est possible, et j’invite les copines lorsque le temps et l’énergie sont au rendez-vous.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires