François Legault de passage dans la région

Yanick
Yanick Michaud
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Cinq jours de congé payé aux parents de jeunes enfants

À peine une semaine après le lancement de la campagne électorale provinciale, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a rendu visite aux candidats de Vaudreuil, de Soulanges et de Jacques-Cartier.

« Je suis originaire de Sainte-Anne-de-Bellevue, mais mon grand-père et d’autres membres de ma famille demeuraient ici, à Coteau-du-Lac. Je suis familier avec cet endroit. Ça me rappelle de bons souvenirs », a lancé le chef de la CAQ au cours de son passage au pavillon Wilson mercredi matin.

Il était dans la circonscription du candidat Mario Gagnier pour faire une promesse aux jeunes familles québécoises. Il a voulu confirmer qu’il était à la tête du parti des familles de la classe moyenne, annonçant que les parents bénéficieront, s’il est élu premier ministre du Québec, d’un nombre minimum de journées de congé payé pour leur permettre de répondre à leurs obligations parentales.

« Nous allons modifier la Loi sur les normes du travail afin de permettre à tous les travailleurs du Québec ayant un enfant de moins de six ans de disposer de cinq jours de congé payé par année à des fins de responsabilités parentales. C’est le cas par exemple quand il faut prendre soin d’un enfant malade », a déclaré François Legault, entouré de Mario Gagnier et du candidat de son parti dans Vaudreuil, Martin Legault.

La loi reconnaît déjà aux Québécois 10 jours de congé sans solde. Les cinq jours avec solde feront partie de cette banque de 10 jours.

« La conciliation travail-famille constitue un enjeu majeur pour des milliers de Québécois. Nous avons déjà commencé à nous y attaquer avec un allègement fiscal de 1000 $ pour les familles de la classe moyenne. Nous y ajoutons maintenant une mesure qui corrige une iniquité touchant beaucoup de nos travailleurs », a admis le chef de la CAQ, qui est s'est rendu plus tard dans Vaudreuil afin d’en discuter avec de jeunes mères de famille.

Un café pour discuter

Au restaurant La Prep de Vaudreuil-Dorion, le chef caquiste a bu un café avec des électeurs pour exposer cette mesure. « Nos allègements fiscaux et notre bonification du système de congés pour les parents démontrent que la Coalition avenir Québec répond aux besoins financiers et quotidiens des gens qui travaillent, élèvent une famille, paient des services publics, mais qui en veulent pour leur argent », a expliqué celui qui venait de rencontrer sa mère à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans la circonscription de la candidate Paola L. Hawa.

Questionnés sur cette mesure, les candidats de Vaudreuil et de Soulanges se sont montrés enthousiastes. Martin Legault a expliqué que les parents seraient encore plus actifs en se sentant rassurés. « C’est une sécurité en matière d’emploi. Tu vas arriver au travail confiant, sachant que, s’il arrive de quoi à ton enfant, tu pourras être présent. Les gens vont se consacrer à leurs activités professionnelles la conscience en paix », a-t-il dit.

Son collègue Mario Gagnier y voit du bien pour les nombreuses jeunes familles de Soulanges et de Vaudreuil : « La réalité, c’est que c’est en bas âge, avant six ans, que les jeunes fréquentent les garderies, attrapent des otites, le rhume, la grippe. Les parents vont être rassurés de savoir qu’ils peuvent être payés même s’ils manquent une journée de travail. »

Les frais aux entreprises

La CAQ demandera aux entreprises d’assumer les frais d’une telle mesure. « Les employés vont être plus productifs en ayant la tête au travail. Alors ça rapporte aussi aux entreprises », a ajouté Martin Legault. Mario Gagnier a signalé que la loi profitera à ceux qui en ont besoin.

Le chef caquiste évalue à 350 M$ la note pour l’ensemble des entreprises québécoises.

La mesure serait implantée graduellement, à raison d’une journée par année pendant cinq ans.

Un hôpital ici

Questionnés par les Hebdos du Suroît sur le projet d’un hôpital dans Vaudreuil-Soulanges, tant le chef que les candidats se sont montrés optimistes.

« Nous ne sommes pas en mesure d’en faire une promesse, mais j’ai rencontré le Dr Barrette (Gaétan, candidat de la CAQ dans Terrebonne), et il a dit que c’est quelque chose qui lui tient à cœur et que ça ne devrait pas dépasser 2018 », a affirmé Mario Gagnier.

Martin Legault a abondé dans le même sens, lançant qu’avec l’explosion démographique, les services n’ont pas suivi et que la population ne devait plus être tenue pour acquise. Il faudra un hôpital. Ce qu’a confirmé François Legault : « Les études démontrent clairement que l’hôpital est nécessaire. Le Lakeshore et Valleyfield, c’est trop loin. Il faudra le faire. »

Organisations: Coalition

Lieux géographiques: Sainte-Anne-de-Bellevue, Québec, Vaudreuil Coteau-du-Lac Soulanges Hebdos du Suroît Terrebonne Lakeshore Valleyfield

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires