Un débat d’idées

Mélanie
Mélanie Meloche-Holubowski
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les cinq candidats s’affrontent

Le débat, tenu jeudi à la salle Florian-Bleau à L'Île-Perrot, a permis aux Hebdos du Suroît de mieux connaître les positions des cinq candidats dans Vaudreuil-Soulanges.

Les cinq candidats aux élections fédérales ont débattu les thèmes. (Daniel Cuillerier)

Ce fut aussi une occasion en or de voir les cinq candidats débattre des enjeux de la campagne.

Le tout a été filmé par l’équipe de CTGC, afin que le débat soit diffusé au câble 9.

Les journalistes des Hebdos du Suroît ont posé des questions aux candidats sur cinq sujets précis : l’environnement, l’économie, le cynisme, la culture et l’agriculture. Pour chaque question, chaque candidat a eu deux minutes pour exposer son point, suivi d’un débat d’environ cinq minutes.

En général, les candidats ne sont pas entrés dans des débats personnels, ou encore injurieux, privilégiant surtout les thèmes.

Seuls M. Massenet et Mme Pelchat ont été à couteaux tirés pendant quelques minutes lors de la question sur le cynisme.

Débat

Chaque candidat a eu deux minutes pour décrire les raisons pour lesquelles les électeurs devraient voter pour lui.

Jean-Yves Massenet, du Parti vert, a indiqué comment ses voyages dans le monde lui ont ouvert l’esprit sur les problèmes environnementaux et l’ont poussé à joindre ce parti. « Nous devons aller, a-t-il dit, vers de nouvelles technologies indépendantes du pétrole et augmenter industrie propre. »

Jamie Nicholls, du Nouveau parti démocratique, a insisté sur le besoin d’une vision stratégique pour le développement durable de la région. « Les chicanes à Ottawa, ça n’aide pas notre région, a-t-il déclaré. Nous avons besoin d’un rassembleur. »

Lyne Pelchat, du Parti libéral, a misé beaucoup sur son engagement dans la région, tant professionnel que communautaire. Elle dit vouloir aider les familles, l’agriculture et la santé, et elle garantit Internet haute vitesse pour tous.

Même tactique pour Meili Faille, qui a rappelé que ses sept dernières années comme députée font d’elle une alliée inconditionnelle à Ottawa. « Ce dernier gouvernement politique a été injuste, s’est-elle exclamée. Mon bureau vous a défendu, a soutenu les organismes, s’est battu pour la justice sociale et l’environnement. J’aimerais poursuivre ce travail. Quand je parle de sujets politiques, j’essaie de vous expliquer dans les mots que vous comprenez. »

Quant à lui, Marc Boudreau a indiqué que seul un député appartenant au parti au pouvoir peut avoir une influence sur les décisions affectant Vaudreuil-Soulanges.

« Le Canada a vécu la pire récession depuis 1930, a-t-il rappelé. Nous avons été le dernier pays à embarquer dans la récession et le premier à en sortir. C’est notre gouvernement qui a pris des mesures responsables pour stimuler le développement économique dans région. Nous sommes un gouvernement de leadership, réfléchi et intelligent. »

Dans la foulée des derniers sondages, indiquant que le NPD pourrait surpasser le Bloc au Québec, M. Nicholls a lancé cette proposition aux électeurs : « Pour changer, il faut quitter le chemin qu’on connaît. Il y a un souffle de renouveau sur le terrain québécois : une vague orange qui déferlera sur toute la province. »

Les Hebdos du Suroît présenteront les réponses aux trois autres questions ce mercredi 27 avril. N’oubliez pas de visionner le débat sur nos sites Web www.journalpremiereedition.com et www.journalletoile.com.

Organisations: Parti vert, Nouveau parti, Parti libéral Bloc au Québec

Lieux géographiques: Ottawa, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires