Une odeur d’élection

Simon
Simon Richard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

François Legault de passage dans Vaudreuil-Soulanges

François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), était de passage dans Vaudreuil-Soulanges jeudi. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée précampagne électorale, le parti s’attendant à des élections d’ici le 17 septembre, date à laquelle la Commission Charbonneau reprendra ses activités.

François Legault a rencontré les Hebdos du Suroît en compagnie de Martin Legault, candidat dans Vaudreuil, de Mario Gagnier, candidat dans Soulanges, de Paola L. Hawa, candidate dans Jacques-Cartier, et de Toni Rinow, candidate dans Robert-Baldwin. Ensemble, ils en ont profité pour rappeler les orientations de la CAQ.

« C’est clair, que Jean Charest ne veut pas d’élection après le 17 septembre, a indiqué François Legault. Les témoins clés témoigneront à la Commission Charbonneau, et il y a des rumeurs comme quoi la campagne électorale sera déclenchée le 1er août pour que les élections se tiennent le 4 septembre. »

Le but de la tournée de la CAQ est de parler aux citoyens, car, dans les derniers mois, la crise étudiante a occupé la majeure partie du débat politique. La CAQ souhaite ainsi aborder d’autres sujets que le printemps érable.

« Je pense que la crise étudiante a été fabriquée de toutes pièces par le gouvernement, qui voulait camoufler la corruption et détourner l’attention en créant cette crise en fin de mandat », estime François Legault.

Quatre priorités

La CAQ base sa campagne électorale sur quatre priorités : la lutte contre la corruption, l’éducation, l’économie et la santé.

François Legault estime que de nombreux citoyens qui sont dans les rues en ce moment manifestent en partie contre cette corruption. Selon lui, les Québécois en ont assez de voir une partie de leur argent servir à la corruption.

C’est pourquoi la CAQ propose de nommer un commissaire à l’intégrité se rapportant à l’Assemblée nationale, en plus de gens compétents au ministère des Transports, et d’instaurer une politique de tolérance zéro pour les candidats et les élus.

De plus, François Legault répète qu’en aucun cas la CAQ s’entendra avec le gouvernement si jamais celui-ci est minoritaire. « Nous ne nous associerons jamais à un parti corrompu », a-t-il affirmé.

En matière d’éducation, François Legault juge déplorable le décrochage scolaire : un enfant sur cinq ne termine pas ses études secondaires. « Nous voulons investir un milliard de plus dans les écoles pour mieux rémunérer les enseignants, avoir plus de sport, plus d’activités culturelles et plus d’aide aux devoirs pour les enfants en difficulté d’apprentissage », a-t-il expliqué. Son parti désire aussi abolir les commissions scolaires afin de transférer des ressources dans les écoles pour qu’elles offrent les services directement.

« Je pense que la crise étudiante a été fabriquée de toutes pièces par le gouvernement, qui voulait camoufler la corruption et détourner l’attention en créant cette crise en fin de mandat. » - François Legault, chef de la CAQ

Sur le plan de l’économie, la CAQ veut revoir la manière dont sont exploitées les ressources naturelles québécoises. Elle veut que le Québec participe à hauteur de 40 % à tous les grands projets d’exploitation des ressources naturelles. Elle réclame aussi que le minerai soit transformé au Québec. « Le problème au Québec n’est pas un problème de chômage, mais de qualité d’emplois », a ajouté François Legault.

Pour ce qui est de la santé, la CAQ espère diminuer le temps d’attente dans les urgences, jugeant certains délais exagérés. À titre d’exemple, l’hôpital du Lakeshore a un délai d’attente moyen de 24 heures. La CAQ se dit d’ailleurs en faveur de la construction d’un hôpital dans Vaudreuil-Soulanges.

Selon François Legault, le Québec ne devrait pas avoir de pénurie de médecins, étant la province au plus grand nombre de médecins de famille. « Dans Vaudreuil-Dorion, une personne sur quatre n’a pas de médecin de famille. C’est inacceptable! » a-t-il lancé. Il estime impératif d’ouvrir la convention collective des médecins afin qu’ils acceptent chacun 1 000 patients. Comme quelque 8 200 médecins de famille pratiquent au Québec, le problème serait réglé.

Enjeux régionaux

La CAQ presse le gouvernement d’aller de l’avant avec le projet de construction de l’hôpital de Vaudreuil-Soulanges. « Si le gouvernement ne s’y met pas tout de suite, l’hôpital ne sera pas prêt pour 2018. Il faut arrêter de reporter ça! » a lancé François Legault.

De plus, il estime que le Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal devra être revu, jugeant cette mesure « dogmatique plutôt que pragmatique ».

D’autres articles traitant des priorités des candidats suivront dans la prochaine livraison du journal L’Étoile.

Organisations: Commission Charbonneau, CAQ base, Assemblée nationale Ministère des Transports CAQ presse L’Étoile

Lieux géographiques: Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, Québec, Hebdos du Suroît Vaudreuil Soulanges Jacques-Cartier Hôpital du Lakeshore Développement de la Communauté métropolitaine de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires