La culture mise de côté

Myriam
Myriam Delisle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Campagne électorale

En pleine campagne électorale, les médias diffusent tous les discours des candidats en lice. Cependant, aucun d’entre eux ne concerne la culture.

Le Musée régional, comme plusieurs organismes, garde la tête en dehors de l’eau, ainsi que l’explique son directeur Daniel Bissonnette. (Photothèque)

Si les enjeux majeurs dont se préoccupent les partis touchent majoritairement l’éducation et la santé, la culture quant à elle se fait plutôt discrète au sein de la campagne des politiciens.

« On ne peut qu’être déçu », affirme Sylvain D’arcy, régisseur du Pavillon Wilson. Pourtant, avec les coupes budgétaires du gouvernement fédéral, la culture devient un enjeu important pour la communauté artistique. « D’autant plus qu’il n’y a pas de nouvel argent d’investi, explique Patrick Richard, coordonnateur pour le Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges (CACVS). Les subventions sont les mêmes depuis plusieurs années », ajoute-t-il.

Daniel Bissonnette, directeur du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, est du même avis. « On ne pourra pas fonctionner avec des moyens limités à long terme », dit-il en parlant de la communauté culturelle.

Heureusement, les municipalités, de concert avec le CACVS et divers organismes culturels, parviennent à offrir aux citoyens une panoplie d’activités et de projets. Par contre, ce sont souvent les artistes qui écopent, car ils « vivent souvent sous le seuil de la pauvreté ». C’est ce qu’affirme monsieur Bissonnette.

La culture locale

À l’instar des candidats locaux, les chefs des partis n’abordent pas le volet culturel. « On est ailleurs. Ça démontre l’importance qu’on y accorde », déclare le grand consommateur de culture. Pourtant, les projets d'envergure, comme le Festival de Cirque de Vaudreuil-Dorion, engendrent d’importantes retombées économiques pour l’ensemble de la région.

Si la MRC pouvait recevoir plus de subventions, elle réaliserait plusieurs projets. D’ailleurs, elle bouillonne d’idées de nouveautés, dont l’instauration d’une maison de la culture.

D’un autre côté, à qui devrait revenir la responsabilité de promouvoir la culture? Les politiciens, les acteurs du milieu culturel et les citoyens ont tous leur bout de chemin à faire afin de préserver la culture au sein de la communauté. « Les arts et la culture sont essentiels au développement d’une société », croit Patrick Richard. « La culture est une façon d’améliorer la qualité de vie », ajoute Daniel Bissonnette.

Organisations: Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, MRC

Lieux géographiques: Vaudreuil-Soulanges

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marc-André Pilon
    19 août 2012 - 08:50

    Puisque, lors de mon investiture en mars dernier au musée de Vaudreuil, j'avais nommé la culture comme une priorité, qu'elle est également mentionnée dans mon tract personnalisé que je distribue en ce moment aux gens de Vaudreuil, et qu'en tant qu'enseignant de français, musicien et auteur, la culture est ce qu'il y a de plus cher à mes yeux, je trouve dommage que cet article laisse sous-entendre que tous les candidats locaux "n'abordent pas la culture". Marc-André Pilon, candidat de Québec solidaire dans Vaudreuil