Rétrospective électorale

Simon
Simon Richard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Élections de 2008

À l’approche du dénouement de la présente campagne électorale provinciale, les Hebdos du Suroît vous présentent une rétrospective de la campagne électorale provinciale précédente, tenue en décembre 2008.

Cette campagne s’est soldée par une triple victoire de l’équipe libérale dans les circonscriptions de Vaudreuil, Soulanges et Jacques-Cartier. Yvon Marcoux a obtenu la faveur des électeurs de la circonscription de Vaudreuil avec 54,08 % des voix, devançant son plus proche adversaire, Claude Turcotte du Parti québécois (30,03 % des voix).

De son côté, Lucie Charlebois a été portée au pouvoir pour une troisième fois. Elle a obtenu 46,29 % des voix, devançant sa plus proche rivale, Louisanne Chevrier du PQ, qui a obtenu 36,95 % des voix.

Quant à lui, Geoffrey Kelley a largement remporté cette élection avec 80,71 % des voix. Les électeurs lui ont témoigné leur confiance pour une cinquième fois.

La circonscription de Jacques-Cartier est un véritable château fort du Parti libéral du Québec : elle porte au pouvoir un libéral depuis 1939, à l’exception de l’élection de 1989, où Neil Cameron, du Parti égalité, est devenu député.

Faible taux de participation

Le taux de participation à l’élection de 2008 était particulièrement bas. Seuls 56,6 % des Québécois ont exercé leur droit de vote, soit le plus faible taux de participation depuis 1927. Dans la circonscription de Vaudreuil, 57,26 % des personnes en âge de voter ont rempli leur devoir de citoyen, soit 29 265 des 51 919 électeurs.

La circonscription de Soulanges a quant à elle enregistré un taux de participation de 59,14 %, soit 24 980 des 42 949 citoyens en mesure de voter.

De son côté, la circonscription de Jacques-Cartier a connu le plus bas taux de participation de la région (52,85 %). Ce sont 25 309 électeurs qui ont voté sur un total de 48 221.

Yvon Marcoux, premier député élu

À 20 h 22 le soir du scrutin, le premier député des 125 circonscriptions de la province était officiellement élu : Yvon Marcoux. Le député de Vaudreuil a donc dû répondre aux appels de nombreux médias de la province quelques minutes après sa quatrième élection.

Essoufflement adéquiste

Alors que la campagne électorale de 2007 avait été marquée par une vague adéquiste importante dans la région, celle-ci s’est grandement estompée à l’élection de 2008. L’Action démocratique du Québec avait obtenu 31,05 % des voix en 2007, comparativement à 11,98 % en 2008.

Même scénario dans la circonscription de Vaudreuil, où le parti est passé de 25,11 à 8,81 % des votes.

Le PVQ devance QS

Dans le cadre de cette élection, le Parti vert du Québec (PVQ) a devancé Québec solidaire dans les trois circonscriptions sans toutefois obtenir plus de votes qu’à l’élection précédente. Cette situation est particulière à Vaudreuil-Soulanges et à l’ouest de l’île de Montréal, cette tendance ne se reflétant guère dans l’ensemble du Québec.

Lors de cette élection, les candidats du PVQ, Denis Eperjesy dans Soulanges et Julien Leclerc dans Vaudreuil, ont respectivement recueilli 2,95 % et 3,70 % des votes. Dans Soulanges, avec 736 voix, Denis Eperjesy a tenu le coup devant Québec solidaire (459 voix). Dans Vaudreuil, Julien Leclerc s’est retrouvé quatrième, mais a devancé Québec solidaire par 540 voix.

Organisations: Parti québécois, Parti vert du Québec, Parti libéral du Québec Action démocratique du Québec

Lieux géographiques: Vaudreuil, Soulanges, Jacques-Cartier Québec Vaudreuil-Soulanges île de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires